Effet de l'incarcération

Top PDF Effet de l'incarcération:

La maternité sous écrou : accompagnement du lien mère-enfant chez les femmes qui accouchent pendant leur incarcération

La maternité sous écrou : accompagnement du lien mère-enfant chez les femmes qui accouchent pendant leur incarcération

La variable la plus discriminante en matière de sociologie de la prison est assurément le sexe. En février 2019, alors que les prisons françaises comptent 82 206 personnes écrouées, les femmes représente 3,9 % de cette population, soit 3 169 femmes (2). Cette proportion était en 1852 proche de 20 %, mais la dépénalisation de l’avortement ou de l’établissement de chèque sans provision a réduit le taux de condamnées(3). Aujourd’hui, l’effectif de femmes incarcérées aurait cependant presque doublé depuis 1980 (4) ; on constate une hausse constante de la population carcérale féminine (+ 14 % entre février 2016 et février 2019) (2). Mais la constatation de ce faible pourcentage supposerait-elle qu’il y ait une différence entre les délits selon le genre ? La surreprésentation des hommes pourrait s’expliquer par un tri à tous les niveaux de la chaîne pénale. En effet, Otto Pollak évoque le caractère protecteur à l’égard des délinquantes, à la fois des victimes (les maris, enfants, …) mais aussi les policiers, les juges, les magistrats (5). France-Line Mary-Portas nous le montre à travers les chiffres de 1995 : 14 % des personnes mises en cause par la police étaient des femmes, il n’en restait que 10 % parmi les condamnées, et seulement 4 % parmi les personnes incarcérées (6). Dans notre représentation, la fonction maternelle explique en partie la clémence des tribunaux à l’égard de certaines femmes, car u ne femme, mère de famille, figure maternante n’a pas sa place en prison, elle serait perçue doublement déviante : elle est en cause pour un délit réprimé par la loi, mais aussi pour un délit contre l’ordre moral. La loi du 15 juin 2000 renforçant la protection de la présomption d’innocence, qui tend à éviter l’incarcération avant le jugement des personnes exerçant « l’autorité parentale sur un enfant de moins de 10 ans » contribue à réduire encore le nombre de femmes incarcérées.
En savoir plus

91 En savoir plus

Incarcération des femmes palestiniennes et engagement (1967-2009)

Incarcération des femmes palestiniennes et engagement (1967-2009)

Engagement politique et féministe : la prison, la mère, les femmes On le constate dans les récits de Rabiah ou d’Halam, leur affiliation partisane n’était pas encore toujours fixée au moment de leur incarcération et la prison a contribué à élaborer leur engagement politique. C’est l’époque où les partis se créaient et scissionnaient. Les premières prisonnières, encore jeunes, se formèrent à la politi- que pendant leur peine, au contact les unes des autres. Ainsi, Aïcha, condamnée à deux perpétuités plus 10 ans en 1969, pour avoir participé au même attentat que Rasmiyyeh, et qui sortit de prison comme elle à la faveur d’un échange de prisonniers en 1979, a tout d’abord baigné dans le courant du Mouvement des nationalistes arabes. Après 1967, elle est devenue comme beaucoup membre du Front Populaire de Libération de la Palestine. Une fois en prison, alors que le FPLP s’est divisé et que fut fondé le Front Démocratique de Libération de la Palestine (FDLP), elle s’engage pour ce dernier en 1974 : « J’ai changé en raison de son programme national. Il défendait l’idée de faire un Etat sur chaque morceau de terre qui serait libérée. Il ne voulait pas attendre de récupérer toute la Palestine, du fleuve à la mer, comme le prônait le FPLP ; et puis il parlait du marxisme, et je voulais un parti marxiste » 15 .
En savoir plus

20 En savoir plus

Une injustice programmée? : le point de vue des personnes itinérantes sur leur judiciarisation et leur incarcération

Une injustice programmée? : le point de vue des personnes itinérantes sur leur judiciarisation et leur incarcération

également des impacts sur les animaux, fidèles compagnons des personnes itinérantes qui doivent s’organiser pour trouver «à pied levé» une personne acceptant d’en prendre soin. Mais l’incarcération nuit également à la stabilité des personnes ou entrave les démarches qu’elles entreprennent afin d’améliorer leur situation. Comme l’illustre la phrase de Barnabé : «Quand tu te fais arrêter, tout arrête». Cela retarde les démarches (Harthur) et d’autres doivent recommencer à zéro. En effet, plusieurs répondants ont perdu un appartement à la suite d’une incarcération (criminelle ou pénale) ainsi que leurs biens matériels, entrainant de la frustration ou encore un emploi du fait de la perte de crédibilité. Nous pensons qu’une perte de logement peut entraîner une désorganisation ou détérioration de la vie de la personne. De plus, les incarcérations nuisent aux projets de certaines comme de trouver un appartement car les propriétaires selon Roxane, regardent si la personne a payé ses constats d’infractions, avant de louer un logement. Mais la menace de l’incarcération fait également partie des effets non négligeables. Des personnes «sorties de rue» font état de cette crainte de perdre leur appartement, la garde de leur enfant, leur emploi ou leur stabilité dans leur arrêt de consommation de drogues. Par exemple en raison de la difficulté quant au délai pour avoir accès à la méthadone en prison. Le fait de devoir recommencer à zéro serait pour plusieurs d’entre elles synonyme de retour à la rue.
En savoir plus

162 En savoir plus

L’insertion en emploi à la suite d’une incarcération au Canada : Recension comparative entre les femmes et les hommes

L’insertion en emploi à la suite d’une incarcération au Canada : Recension comparative entre les femmes et les hommes

En ce qui concerne les obstacles, plusieurs ressemblances entre les ex-détenus et les ex- détenues semblent également exister telles que les conditions de remise en liberté, la peur du jugement, l’autostigmatisation, la qualité du soutien pendant l’incarcération et au moment de la sortie ainsi que le manque de motivation. Bien que la qualité du soutien perçu soit un enjeu similaire chez les ex-détenus et les ex-détenues, ceux-ci auraient aimé être accompagnés pour des objectifs différents. En effet, les hommes auraient aimé avoir du soutien en lien avec leur recherche d’emploi tandis que les femmes aimeraient être accompagnées dans la peur et dans l’incertitude rattachées à leur sortie. L’impression de se faire discriminer par les employeurs est également ressortie comme une similitude entre les hommes et les femmes anciennement incarcéré(e)s. Par contre, il importe de nommer que les employeurs recensés dans cette étude mentionnent qu’ils choisissent leur candidat judiciarisé en fonction du type et de la gravité du crime commis. Bien que les employeurs ne discriminent pas en raison du genre de l’individu, ils semblent toutefois que les hommes soient désavantagés pour cet obstacle en raison de leur plus grande propension à commettre des délits considérés plus graves comparativement aux femmes. De plus, la surmédiatisation du crime et l’attitude de rejet et de révolte sont des obstacles recensés uniquement du côté des hommes. Les problématiques émotionnelles et de santé mentale constitueraient des obstacles plus importants chez les femmes. Chez ces dernières, les problématiques émotionnelles se manifestent davantage sous la forme d’une faible estime de soi, alors que les hommes souffrent de stress à la suite de leur séjour carcéral en lien avec leur insertion en emploi.
En savoir plus

98 En savoir plus

Relations familiales et incarcération : défis et contradictions

Relations familiales et incarcération : défis et contradictions

Alors que la Loi sur le système correctionnel et la mise en liberté sous condition (1992) et que certaines directives du commissaire organisent les contacts et leur donnen[r]

150 En savoir plus

Effet de la litière sur la végétation forestière

Effet de la litière sur la végétation forestière

Toutefois, Facelli et Kerrigan (1996) ont mesuré les propriétés d’interception de la lumière de quatre types de litière (litière de feuilles ou d’écorces d’eucalyptus, d’Acacia myrtifolia, de Pinus radiata) et mis en relation le taux d’établissement des plantules d’Eucalyptus obliqua avec les caractéristiques physiques de la litière. Contrairement à leurs attentes, il y a environ deux fois plus de plantules en présence de litière que dans le traitement témoin sans litière, montrant ainsi que la litière peut dans certains cas avoir un effet positif sur la germination. Ils en ont déduit que le taux d’établissement des plantules n’était pas corrélé aux propriétés d’interception de la lumière par la litière et ce, quel que soit le type de litière. Les graines d’E. obliqua auraient en fait besoin de fortes conditions d’humidité pour pouvoir supporter un stress hydrique et augmenter leurs chances de germination. Cet effet compenserait l’effet négatif d’ombrage aux plantules. Le résultat obtenu, à première vue étonnant, souligne l’importance de prendre en considération l’effet global de la litière.
En savoir plus

19 En savoir plus

Etude de la compacité optimale des mélanges granulaires binaires : classe granulaire dominante, effet de paroi, effet de desserrement

Etude de la compacité optimale des mélanges granulaires binaires : classe granulaire dominante, effet de paroi, effet de desserrement

La distinction entre compacité virtuelle et compacité réelle a donc été introduite dans un modèle de deuxième génération (modèle de suspension solide) puis de troisième génération : le modèle d’empilement compressible (MEC). La compacité virtuelle ne peut être atteinte qu’avec un serrage maximum ou, en utilisant une image empruntée au génie civil, qu’en déposant les grains un à un à leur emplacement idéal tel un maçon qui viendrait déposer chaque pierre de son mur à l’endroit le plus approprié. On pourrait penser cette notion d’une utilité limitée pour le spécialiste des matériaux granulaires, plus souvent confronté à une matière désordonnée. La compacité obtenue par une mise en place aléatoire ne sera, en effet, jamais celle qui résulterait d’un ordonnancement impeccable d’éléments réalisé à la main. En réalité, la détermination de la compacité virtuelle constitue une première étape de calcul qui permet d’appréhender le mélange comme une entité nouvelle qui intègre précisément chaque particule qui le compose.
En savoir plus

640 En savoir plus

Cynisme et bonheur dans Plateforme et La possibilité d'une île de Michel Houellebecq : effet de cassure, effet de lecture

Cynisme et bonheur dans Plateforme et La possibilité d'une île de Michel Houellebecq : effet de cassure, effet de lecture

Les procédés de transposition générique, rendus manifestes par l'insertion de passages atypiques dans le contexte romanesque, créent des microcassures dans sa forme [r]

108 En savoir plus

Effet dynamo dans des géométries cylindriques

Effet dynamo dans des géométries cylindriques

Nous nous intéressons à un cas de dynamo fluide homogène, et plus particulièrement à la possibilité d’engendrer un effet dynamo à partir d’un fluide contenu dans une cuve en précession. Le cadre général est le suivant : on considère une cuve présentant une symétrie cylindrique (par ex. un cylindre, une sphère, un sphéroide, etc). Cette cuve est remplie par un fluide conducteur de l’électricité (on supposera ici que la perméabilité magnétique µ = 1 et la conductivité électrique σ = 1). L’axe de symétrie de la cuve est mis en précession autour d’un axe dirigé par un vecteur unitaire e p dans le
En savoir plus

5 En savoir plus

Effet de lieu et pauvreté en Europe

Effet de lieu et pauvreté en Europe

Parce qu’elle épouse les inégalités des territoires sur lesquels elle s’appuie, la territorialisation des politiques publiques de traitement de la pauvreté peut rendre la frontière de [r]

21 En savoir plus

Effet de l'appariement sur la dynamique nucléaire

Effet de l'appariement sur la dynamique nucléaire

Dans un premier temps, nous avons ´etabli les diff´erentes th´eories dynamiques de champ moyen avec et sans appariement avec la hi´erarchie suivante : dynamique exacte, TDDM, TDHFB, TDHF+[r]

172 En savoir plus

Effet des connaissances sur l'extension des limites

Effet des connaissances sur l'extension des limites

ceux observés dans les études précédentes. En revanche, les représentations graphiques d’un objet disposé sur un fond vierge conduisent à l’absence de distorsion. Dans une deuxième expérience, les auteurs montrent que si l’on demande au sujet d’imaginer, pour ces mêmes stimuli, le fond sur lequel se trouve l’objet, on observe un pattern de résultats totalement différent. Les sujets commettent dans ce cas des erreurs d’extension pour les stimuli contenant un fond vierge. La différence fondamentale entre ces deux conditions expérimentales repose sur le fait que, lorsqu’on demande d’imaginer le fond, l’objet devient contextualisé, se prolongeant au-delà du cadre du stimulus (Intraub et al., 1998). Cette condition, indispensable pour que l’extrapolation se produise, ne serait pas remplie en l’absence de travail d’imagination, d’où l’absence d’extrapolation dans ce cas. Cette hypothèse est étayée par le fait que, si l’on demande aux participants d’imaginer la couleur de l’objet présenté et non le fond, on observe de nouveau une absence de distorsion. Outre le fait que perception et imagination semblent partager des processus représentationnels communs, par l’activation des mêmes processus schématiques, ces résultats suggèrent que le phénomène de BE n’est pas lié à la seule activation de processus de bas niveau (perception), mais aussi à des processus de haut niveau intervenant dans l’activation des schémas perceptifs (e.g. imagination). Les recherches montrent en effet que l’extrapolation ne nécessite pas que l’information soit présente physiquement pour se produire. C’est au contraire l’interprétation du fond lors de sa perception qui détermine la façon dont le stimulus va être traité (Gottesman & Intraub, 2002). Le simple fait de biaiser l’interprétation que peut faire l’observateur d’une surface vierge conduit en effet à des phénomènes d’extrapolation différents (extension vs. normalisation) pour un même stimulus.
En savoir plus

152 En savoir plus

L effet établissement. Construction d une problématique

L effet établissement. Construction d une problématique

composition où tout se passe comme si le collège adaptait ses pratiques d'orientation à sa population dominante. Dans un établissement au recrutement social favorisé, les enfants des milieux populaires ont une probabilité plus forte de demander en premier choix la 4 ème et de l'obtenir que dans un collège plus populaire. Dans ce cas, il ne s'agit pas strictement d'un effet établissement, dans la mesure où les variations constatées entre les collèges échappent à la volonté des acteurs. Les auteurs constatent que les pratiques d'orientation sont plus sélectives dans les établissements populaires mais ils ne peuvent l'expliquer à partir des variables retenues. Les recherches de l'IREDU servent de référence à la fois pour le modèle mis en place et pour leur conclusion. Mais introduire les variables contextuelles ne peut suffire à comprendre les différences entre les établissements. Il faut introduire la notion d'établissement elle- même, autrement dit poser l'hypothèse générale que la politique des établissements, à travers la nature des relations sociales entre les acteurs et le projet pédagogique et éducatif mis en place, rend en partie compte des résultats scolaires des élèves.
En savoir plus

29 En savoir plus

Le bois, un effet de mode ? Enjeux et communication

Le bois, un effet de mode ? Enjeux et communication

Nous n’avons pas fini d’entendre parlé de lui ! Ainsi s’enracinera-t-il davantage encore dans les mentalités... Après avoir formé les professionnels, par la diffusion des techniques de construction et les exemples locaux, il est temps de s’intéresser à la diffusion progressive auprès du grand public. En effet, les politiques qui ont toujours eu un rôle à jouer dans le développement sont en première ligne avec des commandes publiques, qui feront office de références et d’exemples concrets. Les associations professionnelles nationales, quant à elles, emploient les enjeux du marketing. Faire entrer le bois dans les foyers en utilisant les nouvelles technologies devient l’habitude : des sites internet aux spots télévisés, le grand public est ainsi sensibilisé, par un discours unitaire et simplifié, aux possibilités de la filière. Cette simplicité et cette diffusion indirecte peuvent créer un retour négatif sur la filière qui est bien plus complexe et demande un accompagnement. Les architectures bois varient selon les régions, et si la diffusion nationale emploie de grands arguments toujours identiques, chaque projet possède cependant son identité et ses caractéristiques. Atlanbois, en Pays de la Loire, est devenue l’une des vitrines majeures de la filière en région. La construction d’un bâtiment bois – le Bâtiment B, sur l’Île de Nantes, qui accueille l’association, est à l’image de la filière et par conséquent révélatrice de la diffusion au grand public : la meilleure communication n’est-elle pas celle des exemples plutôt que l’usage d’un marketing excessif ?
En savoir plus

49 En savoir plus

Surendettement et effet d'éviction :  le cas de la Turquie

Surendettement et effet d'éviction : le cas de la Turquie

L’effet de la dette publique sur l’investissement privé est théoriquement indéterminé. Ce lien peut aussi bien être négatif (debt overhang, effet d’éviction) que positif (effet accélérateur sur la croissance économique et donc sur l’investissement privé). Notre étude consiste à tester économétriquement ce lien dans le cas de la Turquie sur la période 1963- 2000. Nous avons estimé cette relation sur deux périodes: 1963-98 et 1988-2000, compte tenu du développement d’un marché financier domestique qui a permis de remplacer en partie la dette publique extérieure par une dette intérieure. Ces estimations nous donnent deux effets distincts : la dette externe a un effet positif sur les investissements privés (malgré le surendettement dans la première période), tandis que la dette interne et le surendettement exercent un effet négatif dans la seconde période.
En savoir plus

23 En savoir plus

Effet à long terme de la douleur à la naissance

Effet à long terme de la douleur à la naissance

7.2 R é su m é d e l ’ a r t ic l e Les naissances prématurées sont associées à de nombreuses procédures douloureuses, intubations et prises de sang, pour ne nommer que celles-ci, lors d’un séjour aux soins intensifs néonataux. Les nouveau-nés à terme peuvent également subir de la douleur à la naissance, comme lors d’une chirurgie néonatale. Ces procédures surviennent à une période critique du développement du cerveau et peuvent avoir des conséquences indésirables à long terme. Il a été démontré que les sujets nés prématurément présentent des difficultés cognitives et d’apprentissage, des réponses altérées à la douleur ainsi que des modifications au niveau de la modulation du rythme cardiaque. Cette étude vise à explorer la réactivité cardiaque à la douleur chez des sujets nés à terme ou prématurément, âgés de 7 à 25 ans. L’impact de la douleur néonatale a également été évalué. Cent sept sujets ont participé à l’étude. Ils devaient plonger leur avant-bras dans un bain d’eau froide à 10°C pour 2 minutes. Un électrocardiogramme était enregistré avant et pendant l’immersion. Malgré un pourcentage de changement comparable au niveau du rythme cardiaque dans les 15 premières secondes d’immersion, les sujets nés prématurément différaient des participants nés à terme sur l’évolution de leur réponse pendant le bain d’eau. En effet, une augmentation stable du rythme cardiaque pendant toute la procédure était retrouvée chez les sujets nés à terme tandis que les sujets prématurés présentaient une augmentation au début qui diminuait par la suite pour atteindre un rythme cardiaque près de celui de base vers le milieu de la procédure. De plus, les sujets prématurés qui avaient subi beaucoup de procédures douloureuses à la naissance ainsi que les sujets nés à terme avec une chirurgie avaient un rythme cardiaque de base plus élevé ainsi qu’une activité sympathique plus élevée et une activité parasympathique plus faible au repos. Notre étude démontre une différence au niveau de la réponse du rythme cardiaque chez des sujets ayant subi des procédures douloureuses à la naissance, comparativement à ceux n’en ayant pas subi. Une modification au niveau de la réponse du rythme cardiaque est associée à des accidents vasculaires cérébraux chez les adultes plus âgés ainsi qu’à la douleur chronique. Les adultes nés prématurément seraient donc potentiellement plus à risque de développer ces problèmes de santé.
En savoir plus

209 En savoir plus

Services de garde et victimisation : effet de socialisation?

Services de garde et victimisation : effet de socialisation?

3 (1990), les bénéfices ou les désavantages d’une entrée précoce pourraient donc se manifester lorsque les enfants entrent dans les services de garde dès l’âge de un an. 1.1.2 Âge d’entrée dans les services de garde. D’autres études se sont intéressées à l’âge d’entrée dans les services de garde, indépendamment de l’intensité de la fréquentation (Andersson, 1992; Creps & Vernon-Feagans, 1999; Schwarz, Krolick & Strickland, 1973). Selon ces études, une entrée précoce dans les services de garde serait bénéfique aux relations entre les enfants d’âge préscolaire. En effet, les enfants qui entrent dans les services de garde après l’âge de 6 mois interagiraient moins, et de manière moins positive, avec les pairs que les enfants qui y sont entrés plus jeunes (Creps & Vernon-Feagans, 1999). Une entrée précoce dans les services de garde serait même associée positivement et de façon persistante à des relations positives entre les enfants. Par exemple, les enfants qui ont fréquenté les services de garde avant l’âge de 1 an ont été évalués par l’enseignant comme plus compétents socialement à 13 ans; ils auraient notamment plus de contacts avec les pairs (Andersson, 1992). Bref, les études précédentes montrent qu’une entrée précoce dans les services de garde prédirait de meilleures relations entre les enfants à l’âge préscolaire et scolaire. Il est donc important de considérer les différentes caractéristiques de la fréquentation des services de garde (p. ex. l’intensité et l’âge d’entrée) pour mieux comprendre son association avec les relations interpersonnelles. Or, l’association entre le type de services de garde fréquenté et les relations interpersonnelles n’a pas encore été explorée dans les études antérieures.
En savoir plus

56 En savoir plus

Effet de la poudre de verre sur le fluage du C-S-H

Effet de la poudre de verre sur le fluage du C-S-H

0%PV 20%PV 30%PV terMK terFS Figure 6-70 Effet de variation de conditions sur la résistance normalisée et résiduelle des bétons d'E/L=0,55 Sicard et al (1992) rapportent l'existence d'une micro-fissuration19 prononcée sur les échantillons après 400 jours de séchage seul ou accompagné de la charge maintenue constante. La mise sous charge des échantillons influence l'orientation des micro-fissures et leur densité, en dim inuant la quantité des fissures horizontales. La réduction de la micro-fissuration des échantillons par la charge a été également mise en évidence dans l'étude de Lassabatère et al (1997) par l'évolution des pertes en masse pour différents niveaux de chargement des mortiers. Les pertes en masse des échantillons séchant dans notre étude ne diminuent pas sous charge. Il est donc plus probable que le gain de résistance est dû à l'hydratation forcée sous pression. Bien que l'hydratation forcée des silicates de calcium ait été suggérée dans la littérature (Ngab et al, 1981), il semblerait que c'est plutôt la PV dont l'hydratation est plus avancée avec la charge (voir le gain de résistance dans le paragraphe suivant).
En savoir plus

324 En savoir plus

Traitement optique du signal par effet weigert.

Traitement optique du signal par effet weigert.

Les applications que nous avons décrites ici, découlent toutes de l'anisotropie induite en lumière monochromatique ou blanche, :tectilignenent polari sée; même dans [r]

179 En savoir plus

EFFET MEDIOLOGIQUE DU FAIT COMMUNICANT TERRITORIAL

EFFET MEDIOLOGIQUE DU FAIT COMMUNICANT TERRITORIAL

Les caractéristiques d’une stratégie d’information municipale réside dans la recherche de l’étendue de son territoire. Il importe que le « verbe » aille au fond des rues et des faubourgs relayé par une foultitude de moyens médiatiques. De l’affichage au panneau explicatif, de la lettre mensuelle au journal municipal, de la photo poster au reportage vidéo, il importe également que tous les moyens médiologiques de transport de l’information soient utilisés. Cette force de frappe médiatique est redoutable dans sa capacité à transporter le message du tribun et à étouffer la rumeur. La moindre alerte mobilisera ainsi les supports pour assurer une réponse rapide et vigoureuse. Abondance ne nuit point sauf en communication où l’excès de moyens et la diversité des supports employés peut être ressenti par le citoyen comme une intrusion sinon une agression. En effet, la disproportion existante entre le citoyen et la municipalité en matière de moyens de communication crée une relation dissymétrique préjudiciable à l’établissement d’un dialogue démocratique. Le thème ressassé du « rendre la parole au citoyen » n’a plus de sens dans ce déséquilibre du colloque. Il importe plutôt que le support serve en même temps la parole des uns et des autres en favorisant ainsi l’expression du peuple.
En savoir plus

14 En savoir plus

Show all 1854 documents...