effet de la saison

Top PDF effet de la saison:

Effet de la saison d’agnelage sur la mortalité des agneaux chez les races ovines Ouled Djellal  et Taâdmit élevées dans le nord est d’Algérie

Effet de la saison d’agnelage sur la mortalité des agneaux chez les races ovines Ouled Djellal et Taâdmit élevées dans le nord est d’Algérie

taux de mortalité les plus faibles sont observés chez les races rustiques, pendant que les plus élevés sont observés chez les races d’herbage (Theriez, 1982). 5. Conclusion La présente étude a fait ressortir que la mortalité des agneaux, a été statistiquement identique entre les deux races Ouled Djellal et Taâdmit, que ce soit durant la première semaine ou durant les trois premiers mois de leur vie (P > 0,05). Cette dernière a été cependant en faveur de la race Ouled Djellal, surtout pour certains mois d’agnelage - décembre et février-, confirmant l’influence de la saison sur ce paramètre.
En savoir plus

5 En savoir plus

Impacts de l'alimentation végétale, de la phytase et de la saison sur la composition de la litière et les performances zootechniques des coqs à chair

Impacts de l'alimentation végétale, de la phytase et de la saison sur la composition de la litière et les performances zootechniques des coqs à chair

Même si les rations étaient calculées pour avoir le même taux de Ca, il est possible qu'il y ait eu des différences entre les rations CON et VEG. La formulation des rations, avec les sous-produits animaux, est basée sur une analyse moyenne de chaque sous-produit utilisé. C'est-à-dire qu'ils ne font pas d'analyse sur chacun des lots produits. Il se peut donc que la farine et le gras animal utilisé dans les rations CON de la présente étude étaient plus riches en Ca que ce qu'il a été utilisé pour la formulation. Il est connu que lorsque la concentration en Ca de la ration est augmentée, la proportion de complexes non-solubles avec le phytate augmente aussi (Shafey et al., 1991). Ne pouvant être assimilé par l'organisme, le Ca lié aux phytates se retrouve alors dans la litière. Dans la présente étude, pour l'élevage d'hiver, la moulée VEG contenait 1,35% de Ca tandis que la moulée CON en contenait 1,38%). Durant l'été, la moulée VEG a été analysées à 1,15% et 1,17% pour les moulées CON. Ces résultats sont surprenants car il n'y a pas eu d'effet de la saison d'élevage sur le contenu des litières en Ca ou la quantité de Ca retenue. Cet écart n'a pas eu d'effet significatif. Par contre, comme les poulets nourris avec les rations VEG ont ingéré plus de Ca, cela explique pourquoi les litières en contenaient plus. L'effet a été plus marqué durant l'hiver.
En savoir plus

89 En savoir plus

Effet de la modification du contexte azoté sur la dynamique de croissance et de développement des légumineuses à graines de saison fraîche

Effet de la modification du contexte azoté sur la dynamique de croissance et de développement des légumineuses à graines de saison fraîche

d’assimilation de l’azote. Par conséquent, au terme de ce travail, il nous semble que le recours à une fertilisation précoce de légumineuses amenées à fixer l’azote atmosphérique serait sans effet particulier sur l'état de croissance et de développement des plants, par rapport à une fertilisation continue, à condition d’utiliser une variété adaptée. Cette conclusion ne concerne que la croissance et le développement et ne considère pas le rendement, qui pourrait être influencé par la survenue d’un déficit d’azote au cours du cycle de développement. D'autant plus que le déficit d'azote observé intervient sur un intervalle de temps assez long, puisque malgré une reprise de l'assimilation de l'azote par les plants susceptibles de fixer le N 2 , la teneur en azote total de ces
En savoir plus

73 En savoir plus

Effets direct et semi-direct des aérosols en Afrique de l'ouest pendant la saison sèche

Effets direct et semi-direct des aérosols en Afrique de l'ouest pendant la saison sèche

154 Conclusion g ´ en ´ erale et perspectives direct atmosph´erique compris entre +11.47 et +24.40 W /m 2 au dessus du Sahara et du Sahel respectivement, indiquant un r´echauffement diabatique important de l’atmosph`ere. Un aspect original de ces travaux r´eside dans le calcul et l’´evaluation des taux d’´echauffement radiatif SW de l’atmosph`ere r´esolus sur la verticale, directement imputables aux a´erosols de feux de bio- masse et d´esertiques (collaboration Met Office, Ben Johnson). Ainsi, nous avons estim´e un taux d’´echauffement moyen entre d´ecembre et f´evrier compris entre +1.0 K /jour et +1.2 K /jour `a 12H UTC dans la couche d’a´erosol de feux de biomasse (entre 2 et 5 km environ) au voisinage de Nia- mey. ` A l’´echelle r´egionale, le taux d’´echauffement radiatif est typiquement compris entre +0.2 et +0.6 K /jour en moyenne journali`ere dans la couche d’a´erosol de feux de biomasse. Ces r´esultats sugg`erent que les a´erosols de feux de biomasse modifient de mani`ere importante le bilan radiatif en cette saison et qu’ils sont donc potentiellement capables de modifier la thermodynamique de l’atmosph`ere ouest africaine et par extension, le climat de la r´egion. Ceci fait l’objet du chapitre 4 . La simulation effectu´ee pour la saison s`eche de 2006 a montr´e ´egalement que l’´epaisseur optique `a 500 nm simul´ee par RegCM est en bon accord avec les observations du r´eseau AERO- NET/PHOTONS mais pr´esente des ´ecarts significatifs avec les observations satellites au dessus du centre de l’Afrique et au dessus du golfe de Guin´ee. En effet, le maximum d’AOT simul´e par RegCM3 est localis´e au centre de l’Afrique, l `a o `u les inventaires de feux de biomasses sont maximaux, tandis que les estimations satellites pr´esentent leur maximum d’AOT au niveau du golfe de Guin´ee. A ce jour, aucune explication satisfaisante n’a pu permettre d’expliquer ces biais. Deux hypoth`eses sont principalement avanc´ees pour expliquer ces d´esaccords :
En savoir plus

205 En savoir plus

Pépite | Blessures chez les triathlètes des Hauts-de-France sur la saison 2017- 2018

Pépite | Blessures chez les triathlètes des Hauts-de-France sur la saison 2017- 2018

La pratique du triathlon par son triple effort permet de réduire la fréquence des blessures de surmenages comparativement à un athlète qui ne pratique que la course à pied (35). En effet, quand l’incidence des blessures chez les triathlètes est rapportée aux heures d’entrainement, il apparait que celle-ci est faible, variant de 1,39 à 2,5 par 1000 heures d’entrainement (5,36). Ceci est probablement dû à la variation des disciplines, et donc à des sollicitations diversifiées des structures musculo- squelettiques à l’opposé des sports uni-disciplinaires où l’incidence, selon une méta- analyse, rapportée à 1000 heures d’entrainement sur des coureurs s’élevait de 2,5 à 33 blessures (37). Parmi ces études seulement deux ont retrouvé des taux inférieurs
En savoir plus

58 En savoir plus

L’influence de l’âge, de la saison et de la race du cheval de course sur certains paramètres sanguin

L’influence de l’âge, de la saison et de la race du cheval de course sur certains paramètres sanguin

L’étude de Graham-Thiers, Kronfeld et Kline (1999) réalisée sur des chevaux adultes de la race pur sang arabe avec une alimentation qui contient 12% de graisse qui à été formulée pour contenir l’un ou l’autre 14,5% ou 7,5% de protéines brutes augmentée avec la lysine et la thréonine montre qu’aucun signe de manque en protéines n’à été observé chez les chevaux qui reçoivent l’alimentation avec 7,5% de protéines avec la lysine et la thréonine. Dans notre étude, les chevaux des deux races reçoivent une ration constante pendant toutes les saisons. L’augmentation observée durant l’automne serait imputable à la période de repos estivale. Alors on pense toujours à l’effort musculaire et l’effet saison sur toutes les variations observées.
En savoir plus

120 En savoir plus

L’internationalisation Du Roman Arabe L’exemple De Saison De Migration Vers Le Nord

L’internationalisation Du Roman Arabe L’exemple De Saison De Migration Vers Le Nord

De par sa thématique, "Saison de migration vers le Nord" occupe une place de choix dans la littérature mondiale. En effet, le thème évoqué n’est pas exclusivement cantonné à l’expérience arabe, le roman traite un sujet social, politique et actuel qui suscite l’intérêt du lectorat occidental surtout avec les flux migratoires venus du Sud vers l’Europe et tout ce que pose cette situation de problèmes entre autochtones et immigrés. Il évoque également le choc des civilisations que la colonisation a produit et le conflit entre les entités culturelles qui conduit au chaos. C’est vrai que ce thème de migration est un champ d’écriture très fécond pour de nombreux écrivains mais Saleh présente une nouvelle approche de la relation avec autrui, ce qui en fait l’originalité par opposition à ses précurseurs arabes qui expriment dans leur écriture une admiration vers l’Occident et transmettent une image idéalisée de l’Ailleurs.
En savoir plus

8 En savoir plus

Évolution de la valeur nutritive, au cours de la saison de croissance, du fourrage cultivé en région nordique

Évolution de la valeur nutritive, au cours de la saison de croissance, du fourrage cultivé en région nordique

9 lipides) ainsi que les pectines sont presque entièrement digestibles par le microbiote du rumen et sont entièrement solubles au détergent neutre (Van Soest, 1967). La fibre est une source de nutriments pour certains groupes de bactéries qui participe au maintien du pH du rumen. De plus, sa teneur et sa digestibilité influencent la vitesse de passage des aliments dans le système digestif, la motilité et l’environnement du rumen. Dans une étude de Weimer et al. (1999), il est possible de voir qu’une ration plus riche en NDF (32 % de la MS) a permis de maintenir davantage le pH du rumen qu’une teneur plus faible (24 % de la MS) pour des rations à base de luzerne et d’ensilage de maïs (Figure 1.1). En effet, les hémicelluloses et la cellulose sont une source d’énergie pour la flore fibrolytique du rumen. Certaines bactéries, protozoaires et champignons dépendent de l’apport en composants structuraux des fourrages pour obtenir l’énergie nécessaire à leur métabolisme et la présence de ces groupes de microorganismes permet de maintenir le pH du rumen (Russell et al., 1992).
En savoir plus

72 En savoir plus

Une saison dans l'épistémologie de la linguistique : les implications philosophiques de la grammaire générative chomskyenne

Une saison dans l'épistémologie de la linguistique : les implications philosophiques de la grammaire générative chomskyenne

Les conceptions de Chomsky concernant la justification des théories empiriques en linguistique est que de telles théories sont « indéterminées par l'évidence »328, une conception qu'il présente à ses lecteurs comme étant un « réalisme modérément sophistiqués »329. Quine et Putnam se sont opposés à la conception de Chomsky en faisant valoir qu'il existe, en fait, un problème d'indétermination vraiment sévère qui affecte tous les aspects du langage et de la grammaire et qui affecte également la psychologie de façon plus générale330. Le problème en question, selon eux, est bien entendu le manque flagrant d'évidences sur la base desquelles le choix peut être fait entre des théories linguistiques extensionnellement équivalentes. Chomsky défend sa position en disant que « je ne pense pas qu'il [i.e., Quine] a réussi à montrer que quelques nouvelles formes d'indéterminations affectent l'étude du langage par delà l'indétermination normale de la théorie par l'évidence »331. Chomsky confesse donc qu'il est personnellement incapable de trouver, dans le problème de Quine, quelque chose d’énigmatique qui vaut la peine d'être étudié, en excluant bien sûr le problème inévitable de la non-certitude empirique. Chomsky banalise donc le problème en disant que le point de Quine, dans les faits, « se réduit à l'observation qu'il y aura toujours des théories distinctes qui sont compatibles avec toutes les évidences que l'on a en mains »332. La mécompréhension de Quine, nous dit-il, tiens sans doute au fait que ce dernier ne considère pas la linguistique comme étant une partie de la psychologie et comme appartenant au domaine des sciences naturelles. Et Quine ne semble pas être le seul qui est confus. En effet, malgré toutes les précisions que Chomsky a apportées à sa conception, celle-ci donne encore lieu à des erreurs d'interprétations, comme c'est le cas en guise d'exemple avec la critique faite par Toulmin, Feldman et Fleisher. Ces auteurs dans leur article "Logic and the Theory of Mind", reprochent à Chomsky d'avoir « abordé le problème des preuves de manière à l'écarter » et d'avoir soutenu la thèse extrême que le comportement de langage des sujets de laboratoire ne peut ni confirmer ni infirmer la réalité psychologique des structures de la grammaire chomskyenne 333 considérant ainsi les données relatives au comportement comme preuve inadéquate en comparaison des intuitions d'un locuteur d'origine qui constitue le seul substitut approprié. Cette façon de procéder, concluent-ils, « révolutionne les règles fondamentales de
En savoir plus

258 En savoir plus

Utilisation du CIDR MD pour l'induction de l'oestrus chez la brebis en contre-saison sexuelle

Utilisation du CIDR MD pour l'induction de l'oestrus chez la brebis en contre-saison sexuelle

Les béliers Dorset requis pour les accouplements ont été choisis dans le troupeau existant du CEPOQ 1 et étaient logés à la station en photopériode naturelle. Les paramètres considérés ou mesurés pour la répartition des béliers au moment des accouplements étaient l’âge, l’état de chair, la circonférence scrotale et la libido. Cette dernière a été évaluée en avril (CSS) avec quatre brebis Dorset du troupeau du CEPOQ qui ont reçu une injection de PGF2α (20 mg; Lutalyse, Zoetis Canada, Kirkland, Québec, Canada) et une injection d’œstradiol (2 mg; Estrus, Rafter 8 Products, Calgary, Alberta, Canada) le lendemain pour provoquer le comportement œstral. Un bélier seul ou avec un ou deux autres béliers était placé avec les quatre brebis en moyenne 30 minutes. Leur comportement vis-à-vis des brebis (intérêt envers la brebis, tentatives de monte, flehmen, mouvements des membres antérieurs, etc.) a été observé et un rang pour chaque bélier par rapport aux autres a été déterminé subjectivement en fonction de l’intensité de sa libido. Suite à cette évaluation, six béliers ont été retenus sur la base des paramètres énoncés ci-haut pour les détections de chaleurs et les saillies. Ceux-ci étaient logés à la station, mais isolés des brebis jusqu’au moment des saillies pour prévenir un « effet bélier ».
En savoir plus

136 En savoir plus

Suivi de la culture de pomme de terre de saison au niveau de cinq communes de la wilaya de Mostaganem

Suivi de la culture de pomme de terre de saison au niveau de cinq communes de la wilaya de Mostaganem

3 1.3. Importance économique de la culture a. Dans le monde La pomme de terre est la culture vivrière du monde, par ordre d'importance après le blé, le riz, le maïs et l'orge. La production de la pomme de terre représente à elle seule près de la moitié de la production annuelle mondiale de racines et tubercules. C’est le légume le plus consommé dans le monde, elle présente en effet l’avantage de produire plus de nourriture nutritive que toute autre grande culture sur moins de terres et que 85% de la plante est comestible pour l’homme, contre environ 50% pour les céréales. Elle joue un rôle important dans l'économie de nombreux pays, et peut présenter une solution aux problèmes de déficit alimentaire mondial (Rajnchapel, 1987).
En savoir plus

74 En savoir plus

L’évolution démographique récente de la France. Naissances, décès, unions et migrations : à chacun sa saison

L’évolution démographique récente de la France. Naissances, décès, unions et migrations : à chacun sa saison

Au 1 er janvier 2018, la population de la France entière (1) comptait 66,9 mil- lions d’habitants (2) , dont 2,2 millions dans les départements et régions d’outre- mer (Papon et Beaumel, 2019). Au cours de l’année 2017, la population a augmenté de 221 280 personnes, contre + 247 775 en 2016 (3) . L’accroissement (1) Les chiffres présentés dans cet article correspondent à la France entière. Par France entière on entend les 101 départements français : 96 départements se situent dans l’espace européen (France métropoli- taine) et 5 en dehors (Départements et régions d’outre-mer (Drom anciennement Dom, Guadeloupe, Guyane, La Réunion Martinique et Mayotte). La dénomination « France entière » ne comprend pas les autres territoires de la République française (Nouvelle-Calédonie, Polynésie française, îles Wallis-et- Futuna, Terres australes et antarctiques françaises, îles éparses de l’Océan Indien ainsi que la collecti- vité territoriale à statut particulier de Saint-Pierre-et-Miquelon) qui sont en dehors de la comptabilité nationale et ne font pas partie de l’Union européenne. En annexe figurent les séries longues pour la France métropolitaine. En effet, l’Insee ne fournit les données pour la France entière que depuis 1991. (2) En janvier 2019, l’Insee a publié des estimations de la population aux 1 er janvier 2017 et 2018 différents
En savoir plus

71 En savoir plus

Prise en charge en médecine générale des rugbymen amateurs victimes d'une suspicion de commotion cérébrale : états des lieux en région Provence-Alpes-Côte d'Azur au cours de la saison 2016-2017


de la saison 2016-2017

Prise en charge en médecine générale des rugbymen amateurs victimes d'une suspicion de commotion cérébrale : états des lieux en région Provence-Alpes-Côte d'Azur au cours de la saison 2016-2017 de la saison 2016-2017

On recense 102 commotions cérébrales lors de la saison 2016 - 2017 de rugby professionnel en top 14. Le dernier exemple médiatique est celui du joueur clermontois Samuel Ezeala le 7 janvier 2018. Leur prise en charge est très codifiée avec des tests neuro-psychologiques en pré saison et est évaluée en trois phases par un protocole appelé Head Injury Assessment (HIA) (annexe 1). Toutefois ce protocole n’est pas transposable au milieu amateur par l’absence de médecin à disposition des clubs. La prise en charge de World rugby recommande tout d’abord une sortie du jeu, une période de repos et une reprise des activités physiques et sportives par paliers (3). C’est la gravité de l’impact et la positivité de 10 symptômes évocateurs qui permettent une sortie définitive du terrain. L’enjeu pour la fédération française de rugby (FFR) est d’appliquer ces mesures dans le milieu amateur. En effet, il est montré qu’une mauvaise prise en charge d’une commotion cérébrale peut entraîner à long terme des troubles neurocognitifs et neurodégénératifs qui s’accentuent si l’âge, lors du traumatisme, est précoce (4).
En savoir plus

60 En savoir plus

Étude de la vaccination antigrippale des médecins généralistes des Hauts-de-France lors de la saison 2019-2020

Étude de la vaccination antigrippale des médecins généralistes des Hauts-de-France lors de la saison 2019-2020

sensibilisées au sujet et donc probablement vaccinés. Il peut également exister un biais d’auto déclaration par l’utilisation d’un questionnaire puisque nous n’avons aucun moyen de vérifier les données. Un biais de sélection a pu être entrainé par l’utilisation de l’annuaire Ameli.fr pour sélectionner notre population. En effet, cette liste n’est pas mise à jour régulièrement et inclut des médecins généralistes à la retraite, quelques médecins spécialistes et exclut les jeunes médecins généralistes récemment installés. Dans notre étude nous avons dû exclure un questionnaire puisqu’il s’agissait d’un médecin vasculaire et 2 enveloppes ont été retournées faute d’adresse valide. La petite taille de l’échantillon (n=266) peut également être responsable d’un manque de puissance et de la non-mise en évidence de différences significatives.
En savoir plus

39 En savoir plus

Morsures et piqûres estivale en Bretagne, durant la saison 2015 : descriptions, enquête et conseils officinaux

Morsures et piqûres estivale en Bretagne, durant la saison 2015 : descriptions, enquête et conseils officinaux

Les piqûres ou morsures d'insectes, d'animaux marins, les intoxications aux fruits de mers, peuvent devenir un handicap selon la victime et/ou le type d'envenimation. En Bretagne, ces envenimations restent généralement bénignes. Il existe cependant des cas graves de réactions anaphylactiques (piqûres d'hyménoptères) qui selon l'enquête, ont été nombreuses au cours de cette saison estivale 2015. En effet, ceci est sûrement corrélé à des attaques de frelons et de guêpes qui ont eu lieu dans notre région. Il est donc nécessaire de connaître les bons gestes afin d'éviter toute issue défavorable. Le pharmacien d'officine est investi d'un rôle important dans cette prise en charge, allant du conseil préventif, à la simple désinfection ou encore, dans de rares cas, à l' hospitalisation. Il est chargé de fournir des conseils de prise en charge rapide, ainsi que de délivrer un traitement adapté qu'il soit chimique, homéopathique ou encore à base d'aromathérapie, de phytothérapie.
En savoir plus

179 En savoir plus

Distribution saisonnière du phytoplancton en fonction des caractéristiques physico-chimiques du lac de Zowla (Lac Boko) dans le Sud- Est du Togo : cas de la petite saison sèche et de la grande saison sèche

Distribution saisonnière du phytoplancton en fonction des caractéristiques physico-chimiques du lac de Zowla (Lac Boko) dans le Sud- Est du Togo : cas de la petite saison sèche et de la grande saison sèche

De fortes corrélations positives ont été établies entre la chlorophylle a et les abondances des Cyanophycées, des Diatomophycées et des Chlorophycées. Ces classes contribueraient donc plus à la biomasse phytoplanctonique de l’eau du lac évaluée à partir de la teneur en chlorophylle a. Les Dinophycées sont très corrélées positivement avec tous les éléments de minéralisation avec des coefficients de corrélation dépassant 0,7. Ce qui est en parfaite harmonie avec les travaux de Benabdellouahad (2006). En effet, selon cet auteur, les plus fortes densités cellulaires de cette classe d’algues concordent très bien avec les salinités les plus élevées ; c’est le groupe le plus important des microalgues marines. Pour Peña et Pinilla (2002), les Dinoflagellés (dinophycées) sont mieux adaptés à des environnements océaniques. C’est d’ailleurs ce qui explique la présence de Dinophycées au site 4, le plus minéralisé au cours de cette saison. En grande saison sèche, c’est plutôt l’axe factoriel F1 qui est caractérisé par la matière organique et sels nutritifs (figure 2). Les projections des individus ou sites de prélèvement sur les axes F1 et F2 (figure 3) montrent que les sites 5 et 6 par où les rivières Hato et Voukpo débouchent dans le lac sont les sites qui ont un fort taux de matières organiques. La matière organique au cours de cette saison serait alors apportée par ces deux rivières. Les mêmes projections montrent que les sites les plus minéralisés se situent du côté de la mer. La tendance de la petite saison sèche est alors inversée au cours de cette saison. Le cercle de corrélation (figure 2) montre que la matière organique représentée par l’oxydabilité au KMnO 4 est
En savoir plus

11 En savoir plus

Les cycles du désir sexuel (saison 2)

Les cycles du désir sexuel (saison 2)

En éthologie, les leurres désignent des formes épurées capables de déclencher un schème perceptivo-comportemental chez un animal. Les expériences menées en 1950 par Tinbergen et Perdeck sur les goélands argentés en fournissent un exemple excel- lent. En milieu naturel, le jeune goéland doit, pour obtenir sa pitance, appliquer une série de coups de bec sur une zone colorée de rouge du bec de sa mère ; en réaction, la mère goéland régurgite des aliments dont l’oisillon peut aussitôt faire son repas. Penchons-nous sur la première phase de cette séquence, le stimulus maternel. L’élément qui capte là l’attention du jeune goéland et enclenche chez lui une poussée irrésistible au becquetage n’est pas la présence de l’adulte en tant qu’individu identifiable mais, plus précisément, la tache rouge qu’il porte sur le bec. Il suffit en effet à l’expérimentateur de présenter au petit animal une forme plus ou moins allongée
En savoir plus

10 En savoir plus

Le Saison, état des lieux et perspectives

Le Saison, état des lieux et perspectives

- Le Saison vient en effet, à la hauteur de Sorholus, butter contre la retombée du massif de la Madeleine, dont les roches dures l’oblige à rebondir pour obliquer vers l’ouest, seul point d’écoulement possible. S’ouvre alors devant lui la plaine d’Alos-Trois-Villes sur laquelle il peut s’étendre pour déborder largement lors des crues, car le lit mineur du Saison y est fort peu encaissé, le substrat rocheux affleurant sous la faible épaisseur de galets présente à cet endroit. C’est le premier espace d’expansion latérale de crue que le Gave trouve sur son chemin. Parce qu’il peut largement s’étaler, il perd ici encore de sa puissance : c’est sur cette plaine que le Saison a toujours déposé les corps des malheureux riverains qu’il avait emporté en amont, depuis Licq ou Atherey en particulier. Mais c’est aussi dans cette portion de son cours que le lit mineur du Saison vient se heurter après avoir reçu l’apport des eaux de l’Aphoura, à la retombée du massif des Arbailles qui l’oblige à repartir cette fois vers le Nord (figure 1l).
En savoir plus

90 En savoir plus

Quand la saison devient synonyme de dépression

Quand la saison devient synonyme de dépression

M/S n° 1, vol. 26, janvier 2010 81 SYNTHÈSE REVUES sérotonine. On peut ainsi réduire significativement la quan- tité disponible de ce neurotransmetteur dans le cerveau, ce qu’attestent les études par tomographie par émission de positrons (PET scan) [22] . Cette procédure, appliquée chez les patients en rémission du TAS, a provoqué une rechute de l’état dépressif alors que les sujets témoins n’étaient que peu ou pas affectés. Pour s’assurer que la baisse d’humeur observée était bien un effet primaire et non pas secondaire du traitement, une équipe s’est servie fort astucieusement d’un placebo qui provoquait les mêmes effets secondai- res que ceux de la déplétion tels que de la fatigue ou des étourdissements [23] .
En savoir plus

4 En savoir plus

Synthèse des campagnes de suivi des rendements à la Vallée du Kou (Burkina Faso): saison humide 2009 et saison sèche 2010

Synthèse des campagnes de suivi des rendements à la Vallée du Kou (Burkina Faso): saison humide 2009 et saison sèche 2010

Il convient de se pencher sur le cas du bloc 1, où il est observé une augmentation du rendement entre la campagne humide et la campagne sèche. En effet seulement 144 parcelles ont été exploitées en contre saison dont 76 contenant du riz, contre 216 ha totalement exploitées en riz durant l’hivernage. Les assolements proposés ont été relativement respecté sur ce bloc avec 76 parcelles en riz dont 45 associées à d’autres spéculations, sur une superficie de 60ha proposées. Sur 122 parcelles de maïs proposées, 60 ont été emblavés en maïs et le reste en association avec d’autres spéculations. Mais il faut tout de même noter que cet assolement s’est impose par un relatif respect des consignes de distribution en tête des blocs cette année par rapport aux années antérieures.
En savoir plus

7 En savoir plus

Show all 1922 documents...