Niveau de pression

Top PDF Niveau de pression:

Conséquences de l’hypovitaminose D sur le niveau de pression artérielle : une étude prospective sur une cohorte d’hypertendus bordelais

Conséquences de l’hypovitaminose D sur le niveau de pression artérielle : une étude prospective sur une cohorte d’hypertendus bordelais

De  plus,  le  jour  de  leur  hospitalisation,  la  mesure  de  la  pression  artérielle  était  effectuée   par  une  infirmière  dédiée.  Trois  prises  tensionnelles  étaient  réalisées  après  5  minutes   de  repos  et  la  moyenne  de  ces  trois  mesures  était  retenue.   Afin  de  permettre  les  dosages  hormonaux  et  en  particulier  l’étude  de  l’axe  rénine   angiotensine  aldostérone,  les  patients  étaient  démaquillés.  C’est  à  dire  que  tous  les   traitements  interagissant  avec  ce  système  hormonal  ont  été  retirés  (IEC,  ARA  2,   bêtabloqueurs  et  antiadostérone)  au  moins  quinze  jours  avant  les  dosages.    
En savoir plus

116 En savoir plus

Relation entre le niveau de pression artérielle et la survenue de périodes de « burst suppression » au cours d’une anesthésie intra-veineuse

Relation entre le niveau de pression artérielle et la survenue de périodes de « burst suppression » au cours d’une anesthésie intra-veineuse

Introduction : Le Ratio de Suppression (RS) obtenue à partir du monitorage du BIS est directement lié au burst suppression enregistré à l’EEG. La survenue de RS est corrélée à la profondeur de l’anesthésie. L’hypoperfusion cérébrale secondaire à une baisse de la pression artérielle moyenne (PAM) pourrait aussi se manifester par la présence de RS. Le but de cette étude est de déterminer les facteurs de risques de RS au cours d’une anesthésie totale intraveineuse.

80 En savoir plus

Comment je mesure la pression artérielle au cabinet

Comment je mesure la pression artérielle au cabinet

Ces différents bruits ou sons de Korotkoff, qui ont été divisés en 5 phases, sont dus aux turbulences de l’écoulement du sang, gêné par la pression du brassard. Lorsque la pression du brassard devient inférieure à la pression mini- male (diastolique), l’artère est alors ouverte en permanence, le flux turbulent devient lami- naire et les bruits auscultatoires disparaissent. Entre le deuxième et le troisième bruits, il peut y avoir un trou auscultatoire plus ou moins large qui risque de faire sous-estimer la PAS si le gonflage du brassard au début n’est pas suffisamment important ou si le dégonflage est trop rapide. Ce trou auscultatoire se rencontre notamment en présence d’artères très rigides (donc chez des patients à haut risque cardiovas- culaire chez qui le réel niveau de pression doit être déterminé le plus précisément possible).
En savoir plus

7 En savoir plus

L’INFLUENCE DE LA PRESSION SUR LES PRODUITS DE DEMETHANISEUR AU NIVEAU DE L’UNITE 17 (GNL- 3Z)

L’INFLUENCE DE LA PRESSION SUR LES PRODUITS DE DEMETHANISEUR AU NIVEAU DE L’UNITE 17 (GNL- 3Z)

Le niveau du déméthaniseur est contrôlé par un régulateur en cascade qui agit sur la vanne de contrôle du débit 17-FV-0007 qui se trouve sur la ligne de sortie des pompes du fond du déméthaniseur. Le courant de fond du déméthaniseur à 18,5 °C est pompé et envoyé dans la section conique du dééthaniseur, via les pompes du fond du déméthaniseur ( 17-MJ04A/B ), de type centrifuge. La ligne de débit minimum des pompes de fond du déméthaniseur est située en amont de la vanne 17-FV-0007 et retourne vers la colonne du déméthaniseur. Le régulateur de recyclage de débit minimum17-FIC-0013 se trouve sur la ligne commune des pompes et a été fixé à 140 m 3 /h. Lorsque le signal de débit arrive au point bas, la logique de verrouillage 17-I-4121 démarre le moteur de la pompe de secours et arrête la pompe principale (17-MJ04). De plus, un interrupteur manuel 17-HS-0180 permet de sélectionner manuellement la pompe principale de secours lorsque les pompes ne fonctionnent pas.
En savoir plus

57 En savoir plus

Ventilation mécanique et pression d'air dans les maisons

Ventilation mécanique et pression d'air dans les maisons

Le débit moyen d'infiltration d'air en période froide est proportionnel à l'étanchéité à l'air de la maison, et le meilleur moyen de le déterminer est d'effectuer un essai de mise en pression par ventilateur. Cet essai consiste à utiliser un ventilateur pour créer une dépression dans la maison étudiée, et à mesurer le débit d'air traversant le ventilateur et l'écart de pression correspondant de part et d'autre de l'enveloppe de l'habitation. Le débit d'air mesuré constitue le coefficient d'étanchéité à l'air de la maison sous l'écart de pression produit. Le tableau 1 indique la gamme de coefficients d'étanchéité à l'air pour 40 maisons à haute performance énergétique.
En savoir plus

6 En savoir plus

Un canal ionique qui protège la peau de la pression

Un canal ionique qui protège la peau de la pression

par l’acidification extracellulaire et la douleur inflammatoire. Med Sci (Paris) 2002 ; 18 : 889-95. qui déclenche la PIV via le CGRP (Figure 2). Un second rôle de détecteur de l’acidification, déjà connu chez le ron- geur et l’homme. Lorsque la pression appliquée à la peau est intense et pro- longée, l’ischémie apparaît associée à la production de protons et de lactate qui peuvent activer ASIC3. Cette activa- tion d’ASIC3 par l’acidification semble jouer un rôle essentiel dans l’hyperémie réactionnelle après le retrait de la com- pression.
En savoir plus

3 En savoir plus

L'Hélium Solide Métastable en Sous-Pression

L'Hélium Solide Métastable en Sous-Pression

Nucléation d’une souche. La croissance des monocristaux d’hélium est réalisée à température ambiante à partir du superfluide. Après le refroidisse- ment du cryostat la cellule expérimentale est vide et la première étape est de remplir les ∼ 1.5 mole de la cellule d’hélium superfluide. La cellule est ensuite refroidie au voisinage de 1 K (dans l’exemple montré 0.97 K) et la pression dans la cellule est augmentée en injectant de l’hélium de manière à se rappro- cher grossièrement de la pression de solidification (ici P sol = 25.340 bar). Le nucléateur est mis sous tension et devient un endroit privilégié pour la nucléa- tion de cristal. L’approche se fait ensuite de manière plus précise en utilisant un débitmètre analogique 13 de manière à avoir une augmentation de pres- sion de ∼ 1 mbar/s. Pour contrôler la nucléation, nous utilisons une caméra 14 (nommée PCO par la suite) munie d’un objectif à focale variable. L’éclairage de la cellule est réalisé avec une diode blanche de faible intensité placée à ∼ 1.5 m de la cellule pour avoir un éclairage en lumière quasi-parallèle. Lors de l’apparition d’un germe cristallin sur le nucléateur, le nucléateur est mis hors tension pour éviter l’apparition de nouveaux germes. Après la nucléa-
En savoir plus

136 En savoir plus

Changements de phase du gallium à la pression atmosphérique

Changements de phase du gallium à la pression atmosphérique

effet posséder un domaine de stabilité aux pressions élevées puisque sa masse volumique est plus grande que celle de la forme stable Gaoc. La difficulté d’établir à partir des données thermo- dynamiques le domaine pression-température dans lequel une substance peut exister sous une forme

12 En savoir plus

Le concept de pression temporelle ultime et sa mesure

Le concept de pression temporelle ultime et sa mesure

APPROFONDISSEMENT DU CONCEPT DE PRESSION TEMPORELLE ULTIME, UNE APPROCHE QUALITATIVE Méthodologie Pour compléter la revue de littérature et délimiter les dimensions de la PTU, une étude qualitative a été réalisée (18 entretiens semi-directifs en face à face, d’une durée moyenne de 55 minutes auprès de retraités âgés de 60 à 86 ans). Les questions relatives au temps restant à vivre ont été insérées au sein d’un guide d’entretien portant également sur le bénévolat. Ce thème permettait à la fois la mise en confiance des répondants et l’approfondissement des relations entre PTU et motivations. Pour éviter tout blocage, des phrases relatives au temps restant à vivre furent présentées aux répondants comme des citations, ou propos d’autres retraités, ce qui s’apparente au test projectif dit de « la troisième personne ». Les entretiens retranscrits ont fait l’objet de résumés, d’une analyse horizontale (Huberman et Miles, 1991) et enfin d’une analyse thématique de contenu (Jolibert et Jourdan, 2011a). Le codage « a prio-
En savoir plus

44 En savoir plus

Une reconstruction historique du concept de pression atmosphérique

Une reconstruction historique du concept de pression atmosphérique

L’horror vacui comme cause de l’élévation de l’eau dans les pompes aspirantes La création du concept de pression et plus spécifiquement celui de pression atmosphérique est indissociable de l’histoire des pompes aspirantes et de la genèse de l’idée de vide. En effet, l’hypothèse de la pression atmosphérique dans son acception restrictive de « poids de l’air » nait au milieu du 17 e siècle de la tentative de résoudre un problème qui, jusqu’alors pouvait être considéré comme technique : celui de la limite d’élévation de l’eau par l’utilisation des pompes aspirantes 3 . Les premières pompes aspirantes dont on ait une trace claire sont décrites par Héron d’Alexandrie (1 e siècle après J.C.) dans Les Pneumatiques 4 . Il s’agit de pompes à incendie qui fonctionnent de la façon suivante : un bras de levier  entretient un mouvement de va-et-vient de deux pistons  et  à l’intérieur de deux cylindres  et  . A chaque élévation de l’un des pistons, une soupape  s’ouvre, laissant monter l’eau à l’intérieur du cylindre dans lequel il se trouve. Simultanément, l’autre piston d’abaisse, la soupape situé à la base du cylindre contenant ce piston se ferme, l’eau est éjectée par l’ouverture  (Figure 1).
En savoir plus

11 En savoir plus

Les moyens de pression des syndiqués du "secteur public".

Les moyens de pression des syndiqués du "secteur public".

D'un autre côté, c'était leur première négociation et ils devaient, en quelque sorte, prouver leur détermination (d'échapper à des conditions de travail pitoyables)[r]

275 En savoir plus

Fréquence fondamentale et pression intra-orale

Fréquence fondamentale et pression intra-orale

L’archive ouverte pluridisciplinaire HAL, est destinée au dépôt et à la diffusion de documents scientifiques de niveau recherche, publiés ou non, émanant des établissements d’enseignement et de recherche français ou étrangers, des laboratoires publics ou privés.

38 En savoir plus

La gestion des dangers dans un monde sous pression

La gestion des dangers dans un monde sous pression

Le processus proposé pour conscientiser les élus pourrait être repris au sein de l'organisation puisque le but de la gestion proactive n'est pas de faire de chaque membre un expert en[r]

167 En savoir plus

Étude de l’impact de la pression pulsée sur la réactivité cérébrovasculaire

Étude de l’impact de la pression pulsée sur la réactivité cérébrovasculaire

Des études ont démontré que la contraction des artères au niveau cérébral, en réponse au débit, est indépendante d’un endothélium fonctionnel et que le mécanisme responsable de la contraction est localisé dans les CMLVs des artères (Bryan et al., 2001b; Madden and Christman, 1999). Un groupe de chercheurs a démontré que des substances réactives de l’oxygène (DRO) sont produites par les CMLVs, provoquant une augmentation de Ca 2+ ce qui induirait la FMC (Bryan et al., 2001a). D’autre part, ce groupe a aussi démontré que l’endothélium joue un rôle dans l’atténuation des constrictions induites par les contraintes de cisaillement sous l’effet d’une dilatation n’impliquant pas la participation du NO, de la PGI2 ou de l’EDHF, mais impliquant un facteur endothélial encore inconnu (Bryan et al., 2001a). Une autre possibilité est que l’augmentation du débit élimine les substances vaso-actives endothéliales et donc induise un effet tonique du muscle lisse vasculaire (Bevan and Henrion, 1994). De plus cette constriction des vaisseaux induite par le débit peut être bloquée par l’inhibition de la synthèse de 20-HETE, le récepteur au TXA2 (TP), l’activité des COX et le "scavenging" des DRO (Toth et al., 2011). L’augmentation du débit activerait donc la cascade de l’AA dont les métabolites sont transformés par les enzymes du CYP450 4A en 20-HETE, engendrant la contraction via le récepteur thromboxane-prostanoïde TP au niveau des CMLVs. On sait également que les CYP450 4A produisent des DRO qui contribuent au développement de la FMC (Koller and Toth, 2012). Une autre étude réalisée sur des artères cérébrales moyennes de rats et des artères cérébrales humaines (Toth et al., 2011) démontre l’implication d’un facteur constricteur dérivé de l’endothélium (EDCF) via la participation des DRO dans le mécanisme de la FMC.
En savoir plus

92 En savoir plus

Dépôt d'oxyde de silicium par procédé plasma hors équilibre à basse pression et à pression atmosphérique sur de l'acier : application aux propriétés anticorrosion

Dépôt d'oxyde de silicium par procédé plasma hors équilibre à basse pression et à pression atmosphérique sur de l'acier : application aux propriétés anticorrosion

L’archive ouverte pluridisciplinaire HAL, est destinée au dépôt et à la diffusion de documents scientifiques de niveau recherche, publiés ou non, émanant des établissements d’enseignement et de recherche français ou étrangers, des laboratoires publics ou privés.

258 En savoir plus

Pression exercée sur le coffrage par le béton auto-plaçant

Pression exercée sur le coffrage par le béton auto-plaçant

# Evaluate in laboratory the lateral pressure characteristics (the initial maximum lateral pressure measured right after casting at different heights and the variation of lateral press[r]

332 En savoir plus

Les enseignants au Canada:
une vaste profession
sous pression

Les enseignants au Canada: une vaste profession sous pression

Les enseignants au Canada : une vaste profession sous pression Depuis sa création en 1993, le Centre de recherche interuniversitaire sur la formation et la profession enseignante (CRIFPE) s’est principalement intéressé à la profession enseignante au Québec. Toutefois, depuis une dizaine d’années, divers travaux des membres de notre centre ont tâché d’intégrer l’étude des enseignants québécois dans l’ensemble canadien dont ils font partie. Basé sur ces travaux, ce texte propose un bref aperçu de la situation actuelle de la profession enseignante au Canada. Il est tiré d’un ouvrage synthèse en cours de rédaction (par Claude Lessard et Maurice Tardif) issu du programme des Grands travaux de recherche concertée du Conseil de recherches en sciences humaines (CRSH) qu’ils ont dirigé de 2002 à 2010. Qui sont les enseignants canadiens aujourd’hui? Quel est leur poids dans l’organisation actuelle du travail et leur rôle social? D’entrée de jeu, il faut rappeler que les enseignants de l’école publique constituent de nos jours, et de loin, le plus important groupe de travailleurs disposant d’une formation universitaire au Canada. En ce début
En savoir plus

8 En savoir plus

L'analyse de l'influence de la pression des pairs dans les équipes de travail

L'analyse de l'influence de la pression des pairs dans les équipes de travail

croissante (C’ ei >0, C’ aij >0) et convexe (C’’ eiei >0, C’’ aijaij >0). On suppose par ailleurs que les efforts de production et de contrôle sont substituables de sorte que l’augmentation de l’effort de contrôle d’un agent accroît le coût marginal de son effort de production (C’’ eiai >0). Enfin, le troisième terme représente la pression exercée sur l’agent i par l’agent j. La pression des pairs P(e i ,a ji ) dépend de l’effort de production de l’agent i et du choix d’effort de contrôle de l’agent j. Elle diminue avec l’effort de production e i (P’ ei <0, P’’ eiei >0) et augmente avec l’effort de contrôle de l’agent j, a ji (P’ aji >0). Il existe par ailleurs un gain pour l’agent i à augmenter son effort de production afin de réduire la pression des pairs (P’’ ei,aji <0). A l’instar de Barron et Gjerde (1997), on considère l’approche séquentielle suivante de la pression des pairs 13 : dans une première étape, les agents décident de leur effort de contrôle (respectivement a 12 et a 21 ) ; dans une deuxième étape, ils choisissent simultanément leur effort de production (e 1 et e 2 ) en connaissant l’effort de contrôle de l’autre agent. A la fin de cette seconde étape, les agents subissent les coûts de leurs efforts de production et de contrôle, l’output est partagé de façon égale entre eux et chaque agent subit une pression des pairs qui dépend de son propre effort de production et de l’effort de contrôle choisi en première étape par ses pairs. Le jeu est résolu par induction à rebours. En dernière étape, les agents décident simultanément de leur niveau d’effort de production.
En savoir plus

29 En savoir plus

Les pénétrations percutanées de fluides projetés sous pression

Les pénétrations percutanées de fluides projetés sous pression

techniques sont décrites pour la pose des greffons dans la zone de. flexion du genou[r]

1 En savoir plus

Valeur et déterminants de la pression systémique moyenne en réanimation

Valeur et déterminants de la pression systémique moyenne en réanimation

22 3. Discussion A notre connaissance, nous rapportons la première valeur mesurée de PSM, appelée ici PSM à une minute car la pression était mesurée une minute après l’arrêt cardiaque, dans une large cohorte de patients décédés en réanimation. Le fait que nous ayons réalisé notre mesure une minute après l’asystolie peut expliquer que la valeur soit plus élevée que dans les modèles animaux (chiens et rats) où on observait des valeurs comprises entre 6 et 10 mmHg(4, 6). Guyton et al. ont démontré qu’après quelques secondes d’arrêt cardiaque, la valeur de la PSM correspondait seulement à la moitié de la valeur enregistrée 30 secondes plus tard, du fait d’un réflexe vasoconstricteur survenant dans les suites du décès(4). Une valeur de PSM inférieure à 10mmHg était rapportée dans un modèle de rats conscients avec un réflexe vasomoteur préservé(13, 14). La différence de taille (entre les animaux et les humains ou entre les individus) n’influence probablement pas la valeur de PSM d’après Guyton qui a rapporté que la PSM était inchangée quelle que soit la taille des chiens(4). Starr a également retrouvé que la PSM chez les personnes décédées était de 7.6 cmH 2 O, valeur approximativement identique
En savoir plus

48 En savoir plus

Show all 2002 documents...