Haut PDF Audit des bonnes pratiques d'hygiène et de fabrication dans une unité de transformation de produits laitiers

Audit des bonnes pratiques d'hygiène et de fabrication dans une unité de transformation de produits laitiers

Audit des bonnes pratiques d'hygiène et de fabrication dans une unité de transformation de produits laitiers

Le lait est nécessaire à tout âge de la vie par sa richesse en nutriments et calcium. Sa production et commercialisation doit répondre à certaines exigences en terme de qualité de santé, de sécurité, service et satisfaction. Notre audit pour évaluer les BPH et BPF dans une unité de production de lait UHT a rapporté un taux de conformité de 68,11 % et 31,88 % de non- conformité. L'unité dispose des outils nécessaires pour assurer la salubrité et la sécurité de son produit, mais des insuffisances sont enregistrées et doivent être corrigées pour atteindre des niveaux de satisfactions meilleures.
En savoir plus

1 En savoir plus

Inspection et evaluation des bonnes pratiques d’hygiene et de fabrication (bph, bpf) dans une laiterie a alger

Inspection et evaluation des bonnes pratiques d’hygiene et de fabrication (bph, bpf) dans une laiterie a alger

Les résultats de l’inspection et de l’évaluation réalisée grâce à des grilles d’audit, ont montré un taux de conformité égale à 62.20%, un taux de non-conformités mineures de 30.70% et un taux de non-conformités majeures de 6.10%.Ces résultats permettent d’apprécier le degré non négligeable de l’application des bonnes pratiques d’hygiène dans l’unité. cependant nous recommandons à l’unité de fournir plus d’efforts à l’instar de la demande des analyses physico-chimiques et la recherche des résidus d'antibiotiques dans le lait cru et la formation du personnel aux bonnes pratiques d’hygiène, afin d’assurer la qualité de leurs produits et de protéger ainsi la santé du consommateur
En savoir plus

1 En savoir plus

Contribution à la mise en place des bonnes pratiques d’hygiene et des bonnes pratiques de fabrication dans les abattoirs de Sidi Akkacha et Chelghoum l'Aid

Contribution à la mise en place des bonnes pratiques d’hygiene et des bonnes pratiques de fabrication dans les abattoirs de Sidi Akkacha et Chelghoum l'Aid

Cette étude a pour objectif d'améliorer la qualité hygiénique des produits d'abattoir, par la maîtrise de la contamination bactérienne, principal danger lors de la production de viande fraiche. Notre travail vise de façon spécifique à contribuer à la sensibilisation et la formation du personnel au respect des bonnes pratiques d'hygiène (BPH) et de fabrication (BPF), à travers un audit d'hygiène de l'abattoir, selon les exigences édictées par les organismes internationaux, afin d'établir un état des lieux puis proposer une mise à niveau de l'existant.
En savoir plus

1 En savoir plus

Audit des bonnes pratiques d'hygiène et de fabrication au niveau d'une industrie agro-alimentaire de production de yaourt étuvé située à Tizi-Ouzou

Audit des bonnes pratiques d'hygiène et de fabrication au niveau d'une industrie agro-alimentaire de production de yaourt étuvé située à Tizi-Ouzou

Le système HACCP a fait l'objet d'un consensus sur le plan international ; sous l'égide du Codex Alimentarius bénéficiant de ce fait d'une reconnaissance internationale, il met l'accent sur la prévention des dangers à chaque maillon de la chaine de production et assure ainsi la sécurité et la qualité des aliments. Le présent travail avait pour objectif de contribuer à la mise en place des BPF et BPF sur la ligne de fabrication du yaourt étuvé à travers un audit qui s'est étalé sur divers critères. Le rapport de cet audit a révélé un taux global de satisfactions de 81,81% contre 18,19% de non- satisfactions auxquelles nous avons proposé des actions correctives. Ceci nous a permis de déduire que l'unité applique rigoureusement les BPF/ BPH et garantit ainsi une bonne qualité de son produit. Notre objectif a été atteint en grande partie. L'audit de suivi des PRP a été achevé, et l'étude HACCP est
En savoir plus

1 En savoir plus

Contribution à la mise en place des bonnes pratiques d'hygiène et des bonnes pratiques de fabrication en industrie agro-alimentaire

Contribution à la mise en place des bonnes pratiques d'hygiène et des bonnes pratiques de fabrication en industrie agro-alimentaire

Toute démarche mise en oeuvre par les industries de transformation agro- alimentaire afin d’assurer la qualité et la salubrité des aliments fabriqués s’articule autour du principe pré-requis de base qui sont les bonnes pratiques d’hygiène et de fabrication (BPH et BPF). Notre étude relative à l’audit d’une unité de fabrication de glace pour l’évaluation de ces pré- requis par l’utilisation de grilles d’audit validées par le ministère de l’agriculture tutelle de toutes les activités vétérinaires en Algérie, nous a permis d’enregistrer un taux de conformité dépassant les 90% et un taux de non –conformité de moins de 10% environ. 100% des non-conformités étaient des non-conformités mineures. Des recommandations ont été
En savoir plus

1 En savoir plus

Identification de tous les dangers dans une unité de transformation de produits carnés

Identification de tous les dangers dans une unité de transformation de produits carnés

Résumé du PFE : sous-titre : Identification de tous les dangers dans une unité de transformation de produits carnés Résumé : Ce présent travail s’est déroulé à l’entreprise agro-alimentaire situe à l’ouest d’Alger sur la transformation de produit carné le travail consiste les audits d’ hygiène bonnes pratiques hygiènes et les audits de processus de fabrication transformation de produit carné à partir de viandes vers produit fini( jambon bœuf) quand l’équipe de HACCP fait l’identification des dangers (biologiques, physiques, chimiques) et leur mesure de maitrise du ces dangers.
En savoir plus

1 En savoir plus

Évaluation des bonnes pratiques d’hygiène et des bonnes pratiques de fabrication d’une industrie fromagère (dans la wilaya de Boumerdes) dans sa démarche d’application du système HACCP

Évaluation des bonnes pratiques d’hygiène et des bonnes pratiques de fabrication d’une industrie fromagère (dans la wilaya de Boumerdes) dans sa démarche d’application du système HACCP

Résumé : L’objectif fondamental de la mise en œuvre d’une procédure fondée sur le système HACCP et la maîtrise des dangers liés aux aliments peut être atteint par différents moyens , en gardant à l’esprit que les procédures de maitrise des dangers doivent être fondées sur un diagnostic global et précis des risques, hiérarchisées et axées sur les aspects importants pour la sécurité des aliments au sein de l’entreprise. Notre travail est une contribution à la mise en place des BPH et des BPF dans une unité agro-industrielle de production de fromage fondu à travers un audit d’hygiène. Les résultats de l’audit d’hygiène montrent un taux global de non-conformité de 32,31 %. Les taux de non-conformité sont : 23.81%, 28.13%, 40.51%, 18.75% et 50.34% pour le milieu, matériel, méthode, matière première et main d’œuvre respectivement. Ainsi, afin de satisfaire le consommateur et assurer la salubrité des aliments produits le responsable de cette entreprise doit prendre les devants et redoubler d’efforts en prenant les mesures nécessaires, non seulement sur le plan financier, mais également pour former, responsabiliser, motiver et sensibiliser le personnel afin d’atteindre
En savoir plus

1 En savoir plus

Contribution à la mise en place des bonnes pratiques d’hygiène et des bonnes pratiques de fabrication dans une unité de fabrication du lait UHT à Alger

Contribution à la mise en place des bonnes pratiques d’hygiène et des bonnes pratiques de fabrication dans une unité de fabrication du lait UHT à Alger

Résumé : L’étude a porté sur l’analyse de l’état des lieux de la situation hygiénique de l’atelier de production de lait UHT de la laiterie « Colaital ». Un audit permettant d’avoir le maximum d’information sur la situation de l’unité de production est élaboré sur la base des points que nous avons jugé important pour l’assurance de l’hygiène alimentaire et en relation directe avec la qualité des produits finis. L’analyse des résultats de cette étude montre que la maitrise des conditions d’hygiène dans l’atelier UHT manque encore de pertinence, un taux global de non-conformité de 38% a été enregistré. Globalement ,une concentration des efforts portant sur le suivi de la main d’œuvre ,sa qualification et sa mise à niveau ,ainsi que sur l’élaboration d’un programme de prévention et d’entretien pour les locaux de production et la chaine de production,seraient une étape importante en vue de maitriser la
En savoir plus

1 En savoir plus

Contribution a la mise en place des bonnes pratiques d'hygiène (BPH) et des bonnes pratiques de fabrication (BPF) dans une unité agro-alimentaire de la wilaya d'Alge

Contribution a la mise en place des bonnes pratiques d'hygiène (BPH) et des bonnes pratiques de fabrication (BPF) dans une unité agro-alimentaire de la wilaya d'Alge

Résumé : Ce travail effectué dans une unité agro-alimentaire de production fromagère de type " Mozzarella " est une contribution a la mise en place des BPF et BPH a travers un audit d'hygiène qui regroupe au total 80 critères. Un taux global de conformité de l'ordre de 86.25% et un taux global de non-conformité de 13.75% ont été enregistrés. Les résultats obtenus montrent qu'il suffit d'apporter quelques corrections mineures pour atteindre les 100 % de conformité et assurer au consommateur une meilleure qualité, salubrité et
En savoir plus

1 En savoir plus

Contribution à la mise en place des bonnes pratique d’hygiène et des bonnes pratiques de fabrication dans une unité agro-alimentaire de la wilaya d’Alger

Contribution à la mise en place des bonnes pratique d’hygiène et des bonnes pratiques de fabrication dans une unité agro-alimentaire de la wilaya d’Alger

Ce travail effectué dans une unité agro-alimentaire de production fromagère est une contribution à la mise en place des BPH et BPF à travers un audit d’hygiène qui regroupe au total 83 critères. Un taux global de conformité de l’ordre de 69.88% et un taux global de non- conformité de 30.12% ont été enregistrés. Les résultats obtenus montrent qu’il suffit d’apporter quelques corrections mineures pour atteindre les 100% de conformité et assurer au consommateur une meilleure qualité, salubrité et sécurité du produit.
En savoir plus

1 En savoir plus

Contribution à la mise en place des bonnes pratiques d’hygiène et des bonnes pratiques de fabrication dans une unité agro-industrielle de la wilaya d’Alger

Contribution à la mise en place des bonnes pratiques d’hygiène et des bonnes pratiques de fabrication dans une unité agro-industrielle de la wilaya d’Alger

Les industries agroalimentaires emploient des normes tel que le système HACCP afin d’assurer aux consommateurs des aliments nutritionnellement adéquats, hygiéniquement sûrs et dépourvus de dangers pour la santé humaine. L’élaboration de ce système passe originellement par la mise en place des BPH et BPF. Notre travail effectué dans une unité agroalimentaire de production fromagère repose sur la contribution à la mise en place des BPH et des BPF à travers un audit qui s’étale sur des critères distincts. Nos résultats ont révélé un taux global de conformités de 53% et un taux global de non-conformités de 47%. Au vu de cette résultante, nous sommes en droit de dire que plus d’efforts et de perspectives d’amélioration sont demandés aux responsables, spécialement en matière de motivation, formation et sensibilisation du personnel ainsi qu’en ce qui concerne l’opération de retrait du produit.
En savoir plus

1 En savoir plus

Audit de deux unites de transformation de produits laitiers a El Taref et Skikda

Audit de deux unites de transformation de produits laitiers a El Taref et Skikda

Résumé du PFE : sous titre: Audit de deux unites de transformation de produits laitiers a El Taref et Skikda Résumé : Pour la maitrise de la salubrité et la sécurité des aliments destinés à la consommation humaine, il est nécessaire de maitre en place les bonnes pratiques d’hygiène et de fabrication. Les résultats de l’audit d’hygiène montre un taux global de conformité de 74.4 % dans l’unité 1 et de 62.5% dans l’unité 2,et un taux de non-conformités majeures de 9.3 % dans l’ unité 1 et de 13.28% dans l’ unité 2 présentés essentiellement par l’hygiène et santé du personnel avec un taux de non- conformités mineures de 16.3% à l’unité 1 et de 24.2% à l’unité 2 . Les non-conformités mineurs communes aux deux unités sont nombreuses et indiquent que c’est les mêmes nonmaitrises qui se répètent dans ces deux unités de production de lait pasteurisé en sachet. Ainsi, dans le but de satisfaire le consommateur et assurer la salubrité du produit, les responsables des deux unités doivent prendre les mesures nécessaires pour l’amélioration de l’hygiène des entreprises ainsi que de former, responsabiliser, motiver et sensibiliser le personnel afin d’obtenir des résultats meilleurs
En savoir plus

1 En savoir plus

La pollution de l'air par les produits phytosanitaires : élaboration d'un guide de bonnes pratiques. Application au contexte alsacien

La pollution de l'air par les produits phytosanitaires : élaboration d'un guide de bonnes pratiques. Application au contexte alsacien

La contamination de l’eau par les produits phytosanitaires est aujourd’hui très surveillée et très encadrée car elle sert dans de nombreux cas à alimenter les réseaux d’eau potable. Concernant la contamination de l’air, il s’agit d’une préoccupation très récente. Il n’existe en effet aucune norme européenne ou nationale sur les concentrations maximales en SA acceptables dans l’air. La deuxième version du plan Ecophyto prévoit cependant dans un de ses axes de « Réduire le plus possible les effets potentiels sur la santé des citoyens à travers la surveillance de l'alimentation, de l'eau et de la contamination aérienne ». Un suivi de la contamination de l’air par les produits phytosanitaires est réalisé depuis 2001 par les Associations Agrées de Surveillance de la Qualité de l’Air (AASQA) fédérées au sein du réseau de surveillance de l’air ATMO-France. Il est ressorti de ces mesures 3 114 SA détectées. Ce suivi pose des problèmes d’hétérogénéité ayant abouti à la mise en place d’une liste nationale socle de 41 molécules à rechercher en priorité. Une base de données globale a également été créée par l’Institut National de l’EnviRonnement industriel et des rISques (INERIS) et l’Agence De l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie (ADEME).
En savoir plus

92 En savoir plus

Évaluation des bonnes pratiques de fabrication (BPF) dans les centres de collecte de lait cru par l'utilisation d'organismes indicateurs.

Évaluation des bonnes pratiques de fabrication (BPF) dans les centres de collecte de lait cru par l'utilisation d'organismes indicateurs.

Résumé : Le lait cru constitue un milieu favorable à la croissance de plusieurs espèces de microorganismes provenant de différentes sources de contaminations essentiellement la défaillance des BPF. Notre étude expérimentale a porté sur la recherche et l'identification des Escherichia colisuite à une étude ultérieure ; à partir de 34 prélèvements de surface dans trois centres de collecte dans la région de Tizi-Ouzou. Sur les 34 prélèvements de surface analysés 75% étais positifs à Escherichia coliau niveau du centre de TALA. La recherche d'E-coli a permis également d'identifier Salmonella spp avec une prévalence de 25% à Imaloussen. l'utilisation d'E.coli comme indicateurs des BPF et de sécurité a permis de juger des pratiques de fabrication dans le secteur de la collecte du lait, il nous a permis de constater des faiblesses dans les opérations de nettoyage-désinfection. La présence d'E.colia permis de détecter la présence de Salmonella. Ce qui fait de lui un bon indicateur de sécurité.
En savoir plus

1 En savoir plus

La dynamique du marché mondial des produits laitiers

La dynamique du marché mondial des produits laitiers

increasing. Keywords: dairy policy, dairy world market, food security, price volatility Introduction L’économie laitière mondiale entre dans une décennie de prix relativement élevés et très volatiles, de demande soutenue de lait et de produits laitiers, mais aussi de hausse des coûts de production et de nouvelle instabilité des marchés. La principale raison de cette forte volatilité des prix, réside classiquement dans le déséquilibre entre la demande mondiale de lait, tirée par la Chine, la Russie, l’Algérie, le Mexique, etc., supérieure à l’offre. Comme l’a déjà évoqué Dia (2009), du côté de l’offre, les marchés alimentaires mondiaux se réduisent du fait de la sécheresse dans les pays excédentaires, comme l’Australie, qui alimentent le marché mondial, et la baisse des stocks dans les pays de l’Union Européenne en lien avec les options de politique agricole qui visent à réduire les subventions à l’exportation.
En savoir plus

12 En savoir plus

Contribution à la mise en place des bonnes pratiques d’hygiène et de fabrication dans une laitèrie située dans la région de la wilaya de M’Sila

Contribution à la mise en place des bonnes pratiques d’hygiène et de fabrication dans une laitèrie située dans la région de la wilaya de M’Sila

Our study was performed to evaluate the establishment of prerequisites using an audit grid Our results are 53% of compliance and 48% of mainly minor nonconformities Recommend[r]

1 En savoir plus

La dépendance de l'Afrique de l'Ouest aux importations de produits laitiers

La dépendance de l'Afrique de l'Ouest aux importations de produits laitiers

Encadré 1. La poudre de lait : une histoire déjà ancienne La logique économique qui a amené les industriels du lait à imaginer de transformer du lait liquide en poudre de lait est déjà très ancienne. Elle tient pour l’essentiel au fait que le stockage et le transport de lait liquide, un produit pondéreux, sont onéreux, du moins au regard du prix de vente du produit (cette question se posant dans des termes différents pour, par exemple, le Cognac et le Champagne). Le procédé du lait concentré permettant de réduire la masse du lait a été inventé en 1851 par l’américain Gail Borden. Cette découverte a constitué un premier pas vers la conservation du produit sans réfrigération : une avancée utile pour les consommateurs américains ; à cette époque, les échanges internationaux pour ce type de produit n’existaient pas ou alors très marginalement. Au moment de la Guerre de Sécession (1861-1865), les produits issus de cette invention ont rencontré un large succès auprès des soldats. A cette même période, Henri Nestlé, un pharmacien suisse a imaginé un aliment pour lutter contre la mortalité infantile et composé d’un mélange de farine lactée à base de lait de vaches et de céréales. Pouvant être conservée plusieurs mois, contre plusieurs jours pour le lait de vache, la farine de lait fut rapidement adoptée par l'industrie laitière et utilisée par les éleveurs. Plus tard, en 1908, un autre inventeur suisse, Maurice Guigoz, est parvenu à obtenir du lait en poudre grâce à un procédé de dessiccation consistant à chauffer le lait sous vide et à basse température pour en conserver toutes les qualités nutritionnelles et les vitamines. La poudre ainsi mise au point a été commercialisée en Suisse puis en France à partir de 1927. Grâce à l’invention du procédé UHT (Ultra Haute Température) en 1937, toujours par l’entreprise Guigoz, la poudre de lait, désormais stérilisée, connait un plein succès commercial (les femmes qui ne pouvaient pas ou ne souhaitaient pas allaiter avaient enfin une solution). A partir du milieu des années soixante-dix, la production du lait en poudre par les industriels a fait l’objet d’une règlementation permettant de disposer d’un cadre légal strict ; ceci n’a pas empêcher certains scandales de survenir comme en 2008 avec l’affaire du lait frelaté à la mélamine en Chine (Pei et al., 2011). Depuis plusieurs années, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), qui entend ne pas défavoriser l’allaitement maternel des nourrissons, interdit toute forme de communication sur le lait pour les nourrissons âgés de moins de six mois.
En savoir plus

38 En savoir plus

LA VALORISATION DU LACTOSÉRUM PAR INCORPORATION DANS DES PRODUITS LAITIERS.

LA VALORISATION DU LACTOSÉRUM PAR INCORPORATION DANS DES PRODUITS LAITIERS.

Partie bibliographiques [ CHAPITRE 2 : MICROBIOLOGIE DE LAIT ] 10 2.2 Regroupement des micro-organismes de lait Un micro-organisme est un organisme vivant, de très petite dimension. Du fait qu’il est invisible à l’œil nu, il est impossible de détecter sa présence et seul le respect des règles d’hygiène et de salubrité diminuera les risques de contaminations. Les micro-organismes se multiplient, se nourrissent, s’adaptent et sécrètent des déchets ou sous-produits qui pourront être utiles, nuisibles ou dangereux pour l’humain. Pour se multiplier, ils utilisent les principaux constituants qui entrent dans la composition des produits laitiers. On retrouve quatre groupes de micro-organismes qui ont une importance dans le domaine laitier : les virus, les bactéries, les levures et moisissures (LAMONTAGNE & al., 2002).
En savoir plus

91 En savoir plus

Valeur alimentaire du lait et des produits laitiers en Algerie

Valeur alimentaire du lait et des produits laitiers en Algerie

Résumé de PFE : sous titre : Valeur alimentaire du lait et des produits laitiers en Algerie Résumé : Le lait est un aliment complet et riche en élément indisponsable à l'organisme, il occupe une place haute dans l'alimentation des algériens, mais vue sa non disponibilité importante à l'état cru, l'utilisation du lait recombiné on est la conséquence. Dans le but d'évaluer la valeur nutritionnelle du lait recombiné, une étude bibliographique de la valeur alimentaire de ce lait et ses dérivés a été réalisée. D'après cette étude il a été remarqué que les différents traitements subis par le lait causé des déficits moindres en éléments majeur voir même améliorie leur biodisponibilité, comme c'est le cas pour les protéines et lipides, tandisque les éléments mineurs comme les vitamines subissaient des pertes parfois considérables. Il a été remarqué également que la consommation de lait en Algérie est loin d'être proche de celle observée dans les pays développés.
En savoir plus

1 En savoir plus

De bonnes pratiques pour la logistique urbaine

De bonnes pratiques pour la logistique urbaine

2007. Hormis l’étude de faisabilité éco- nomique (flux des marchandises pou- vant être transférés, rentabilité du pro- jet), les principaux problèmes ont été de trouver et rénover la plate-forme d’accueil à Bercy, de réaliser les em- branchements ferroviaires sur les en- trepôts de Combs-la-ville et Lieusaint, de concevoir les véhicules GNV desti- nés à la distribution finale et de ren- contrer tous les acteurs pour le fonc- tionnement. Treize acteurs sont impliqués dans le projet : Fret SNCF, RFF, VFLI, GT location, BM Geodis, PVI, IVECO, Sigma, Elcimai, Ademe, Mairie de Paris, DREIF, conseil régio- nal et, parallèlement, les carrossiers, les constructeurs de véhicules indus- triels et les fabricants de groupes fri- gorifiques, pour la conception du ca- mion GNV. L’étape suivante a consisté à créer la station GNV, qui n’a été opé- rationnelle qu’en septembre 2008. Ainsi, depuis novembre 2007, les bois- sons sans alcool et produits secs en- trant dans la capitale sont acheminés de la plate-forme située à 30 km de Paris jusqu’à la halle Gabriel-Lainé à Bercy, qui sert au cross docking. Un train complet de 18 à 20 wagons cir- cule entre 20h et 20h45 sur la voie du RER D, tracté par VFLI. 26 camions porteurs GNV de 14 tonnes et 4 ca- mions de 7 tonnes au GNV livrent les magasins. En 2007, 25 magasins dé- pendaient de Bercy, en février 2010 ils sont 94. Cette montée en puissance montre la performance du système. A Dresde, une usine de montage de voitures située en centre-ville est approvisionnée par le tram, sans perturbation de la circulation ni pollution.
En savoir plus

6 En savoir plus

Show all 8039 documents...

Sujets connexes