Haut PDF Contribution a la mise en place des bonnes pratiques d'hygiène (BPH) et des bonnes pratiques de fabrication (BPF) dans une unité agro-alimentaire de la wilaya d'Alge

Contribution a la mise en place des bonnes pratiques d'hygiène (BPH) et des bonnes pratiques de fabrication (BPF) dans une unité agro-alimentaire de la wilaya d'Alge

Contribution a la mise en place des bonnes pratiques d'hygiène (BPH) et des bonnes pratiques de fabrication (BPF) dans une unité agro-alimentaire de la wilaya d'Alge

Résumé : Ce travail effectué dans une unité agro-alimentaire de production fromagère de type " Mozzarella " est une contribution a la mise en place des BPF et BPH a travers un audit d'hygiène qui regroupe au total 80 critères. Un taux global de conformité de l'ordre de 86.25% et un taux global de non-conformité de 13.75% ont été enregistrés. Les résultats obtenus montrent qu'il suffit d'apporter quelques corrections mineures pour atteindre les 100 % de conformité et assurer au consommateur une meilleure qualité, salubrité et
En savoir plus

1 En savoir plus

Contribution à la mise en place des bonnes pratiques d'hygiène et des bonnes pratiques de fabrication en industrie agro-alimentaire

Contribution à la mise en place des bonnes pratiques d'hygiène et des bonnes pratiques de fabrication en industrie agro-alimentaire

Toute démarche mise en oeuvre par les industries de transformation agro- alimentaire afin d’assurer la qualité et la salubrité des aliments fabriqués s’articule autour du principe pré-requis de base qui sont les bonnes pratiques d’hygiène et de fabrication (BPH et BPF). Notre étude relative à l’audit d’une unité de fabrication de glace pour l’évaluation de ces pré- requis par l’utilisation de grilles d’audit validées par le ministère de l’agriculture tutelle de toutes les activités vétérinaires en Algérie, nous a permis d’enregistrer un taux de conformité dépassant les 90% et un taux de non –conformité de moins de 10% environ. 100% des non-conformités étaient des non-conformités mineures. Des recommandations ont été
En savoir plus

1 En savoir plus

Contribution à la mise en place des bonnes pratique d’hygiène et des bonnes pratiques de fabrication dans une unité agro-alimentaire de la wilaya d’Alger

Contribution à la mise en place des bonnes pratique d’hygiène et des bonnes pratiques de fabrication dans une unité agro-alimentaire de la wilaya d’Alger

Ce travail effectué dans une unité agro-alimentaire de production fromagère est une contribution à la mise en place des BPH et BPF à travers un audit d’hygiène qui regroupe au total 83 critères. Un taux global de conformité de l’ordre de 69.88% et un taux global de non- conformité de 30.12% ont été enregistrés. Les résultats obtenus montrent qu’il suffit d’apporter quelques corrections mineures pour atteindre les 100% de conformité et assurer au consommateur une meilleure qualité, salubrité et sécurité du produit.
En savoir plus

1 En savoir plus

Contribution à la mise en place des bonnes pratiques d’hygiène et des bonnes pratiques de fabrication dans une unité agro-industrielle de la wilaya d’Alger

Contribution à la mise en place des bonnes pratiques d’hygiène et des bonnes pratiques de fabrication dans une unité agro-industrielle de la wilaya d’Alger

Les industries agroalimentaires emploient des normes tel que le système HACCP afin d’assurer aux consommateurs des aliments nutritionnellement adéquats, hygiéniquement sûrs et dépourvus de dangers pour la santé humaine. L’élaboration de ce système passe originellement par la mise en place des BPH et BPF. Notre travail effectué dans une unité agroalimentaire de production fromagère repose sur la contribution à la mise en place des BPH et des BPF à travers un audit qui s’étale sur des critères distincts. Nos résultats ont révélé un taux global de conformités de 53% et un taux global de non-conformités de 47%. Au vu de cette résultante, nous sommes en droit de dire que plus d’efforts et de perspectives d’amélioration sont demandés aux responsables, spécialement en matière de motivation, formation et sensibilisation du personnel ainsi qu’en ce qui concerne l’opération de retrait du produit.
En savoir plus

1 En savoir plus

Contribution à la mise en place des bph et bpf dans une unité agro-alimentaire d'Alger : Cas d'un établissement d'abattage de volailles

Contribution à la mise en place des bph et bpf dans une unité agro-alimentaire d'Alger : Cas d'un établissement d'abattage de volailles

Le but de ce travail consiste à élaborer un audit d'hygiène dans un abattoir avicole afin de mettre en place les préalables destinés à garantir les conditions et activités de base nécessaires pour maintenir tout au long de la chaine d'abattage un environnement hygiénique. Notre travail a été effectué dans un abattoir avicole pour poulettes de réforme destinées à la transformation, à l'aide de grilles d'évaluations des pratiques d'hygiène et de fabrication. Les résultats ont montré un taux global très élevé de non conformités (81%) et ce pour les 6 aspects visés par les programmes préalables. des mesures draconiennes et urgentes doivent être prises par les gestionnaires de l'abattoir ainsi que les organismes officiels de contrôle, afin d'améliorer un tant soit peu ces très mauvaises conditions de travail et d'hygiène, qui représentent un danger pour le consommateur. Les résultats constatés indiquent que l'abattoir est non conforme à produire des viandes salubres.
En savoir plus

1 En savoir plus

Audit des bonnes pratiques d'hygiène et de fabrication au niveau d'une industrie agro-alimentaire de production de yaourt étuvé située à Tizi-Ouzou

Audit des bonnes pratiques d'hygiène et de fabrication au niveau d'une industrie agro-alimentaire de production de yaourt étuvé située à Tizi-Ouzou

Le système HACCP a fait l'objet d'un consensus sur le plan international ; sous l'égide du Codex Alimentarius bénéficiant de ce fait d'une reconnaissance internationale, il met l'accent sur la prévention des dangers à chaque maillon de la chaine de production et assure ainsi la sécurité et la qualité des aliments. Le présent travail avait pour objectif de contribuer à la mise en place des BPF et BPF sur la ligne de fabrication du yaourt étuvé à travers un audit qui s'est étalé sur divers critères. Le rapport de cet audit a révélé un taux global de satisfactions de 81,81% contre 18,19% de non- satisfactions auxquelles nous avons proposé des actions correctives. Ceci nous a permis de déduire que l'unité applique rigoureusement les BPF/ BPH et garantit ainsi une bonne qualité de son produit. Notre objectif a été atteint en grande partie. L'audit de suivi des PRP a été achevé, et l'étude HACCP est
En savoir plus

1 En savoir plus

Évaluation des bonnes pratiques d’hygiène et des bonnes pratiques de fabrication d’une industrie fromagère (dans la wilaya de Boumerdes) dans sa démarche d’application du système HACCP

Évaluation des bonnes pratiques d’hygiène et des bonnes pratiques de fabrication d’une industrie fromagère (dans la wilaya de Boumerdes) dans sa démarche d’application du système HACCP

Résumé : L’objectif fondamental de la mise en œuvre d’une procédure fondée sur le système HACCP et la maîtrise des dangers liés aux aliments peut être atteint par différents moyens , en gardant à l’esprit que les procédures de maitrise des dangers doivent être fondées sur un diagnostic global et précis des risques, hiérarchisées et axées sur les aspects importants pour la sécurité des aliments au sein de l’entreprise. Notre travail est une contribution à la mise en place des BPH et des BPF dans une unité agro-industrielle de production de fromage fondu à travers un audit d’hygiène. Les résultats de l’audit d’hygiène montrent un taux global de non-conformité de 32,31 %. Les taux de non-conformité sont : 23.81%, 28.13%, 40.51%, 18.75% et 50.34% pour le milieu, matériel, méthode, matière première et main d’œuvre respectivement. Ainsi, afin de satisfaire le consommateur et assurer la salubrité des aliments produits le responsable de cette entreprise doit prendre les devants et redoubler d’efforts en prenant les mesures nécessaires, non seulement sur le plan financier, mais également pour former, responsabiliser, motiver et sensibiliser le personnel afin d’atteindre
En savoir plus

1 En savoir plus

Audit des bonnes pratiques fabrication au niveau d'une industrie agro-alimentaire de production de yaourt à Akbou - Bejaïa

Audit des bonnes pratiques fabrication au niveau d'une industrie agro-alimentaire de production de yaourt à Akbou - Bejaïa

Le système HACCP est adoptée par les industries agroalimentaires afin d’assurer aux consommateurs des aliments hygiéniquement sûrs et sans dangers. L’élaboration de ce système passe par la mise en place des BPH et BPF. Notre travail effectué dans une unité agroalimentaire de production de yaourt a pour objectif de contribuer à la mise en place des BPH et des BPF à travers un audit qui s’étale sur 141critères distincts. Nos résultats ont révélé un taux global de conformités de 87.23% et un taux global de non-conformités de 12.77%. Il ressort de cet audit que la grande majorité des résultats sont conformes aux normes, cela peut être expliqué par le fait que l’unité applique strictement les BPH et les BPF et assure une bonne gestion de la qualité.
En savoir plus

1 En savoir plus

Contribution à la mise en place des bonnes pratiques d’hygiène et de fabrication dans une laitèrie située dans la région de la wilaya de M’Sila

Contribution à la mise en place des bonnes pratiques d’hygiène et de fabrication dans une laitèrie située dans la région de la wilaya de M’Sila

Afin d’assurer la salubrité de process de production alimentaire tel que le lait ; le plan de l’HACCP est mis en place dans les entreprises agro-alimentaires. Notre étude a été effectué pour l’évaluation de la mise en place des prérequis à l’aide d’une grille d’audit. Nos résultats étant 53% des conformités et 48% des non-conformités principalement mineures. Des recommandations : former les personnels et réaménager les bâtiments.

1 En savoir plus

Contribution à la mise en place des bonnes pratiques d’hygiène et des bonnes pratiques de fabrication dans l’unité de fabrication du beurre à Colaital SPA, Birkhadem

Contribution à la mise en place des bonnes pratiques d’hygiène et des bonnes pratiques de fabrication dans l’unité de fabrication du beurre à Colaital SPA, Birkhadem

Puis nous avons fait ressortir, d’une part les points forts qu’il faudra maintenir et améliorer et, d’autre part, les points faibles pour lesquels nous avons proposé des actions correcti[r]

1 En savoir plus

Contribution à la mise en place des bonnes pratiques d’hygiène et des bonnes pratiques de fabrication dans une unité de fabrication du lait UHT à Alger

Contribution à la mise en place des bonnes pratiques d’hygiène et des bonnes pratiques de fabrication dans une unité de fabrication du lait UHT à Alger

Résumé : L’étude a porté sur l’analyse de l’état des lieux de la situation hygiénique de l’atelier de production de lait UHT de la laiterie « Colaital ». Un audit permettant d’avoir le maximum d’information sur la situation de l’unité de production est élaboré sur la base des points que nous avons jugé important pour l’assurance de l’hygiène alimentaire et en relation directe avec la qualité des produits finis. L’analyse des résultats de cette étude montre que la maitrise des conditions d’hygiène dans l’atelier UHT manque encore de pertinence, un taux global de non-conformité de 38% a été enregistré. Globalement ,une concentration des efforts portant sur le suivi de la main d’œuvre ,sa qualification et sa mise à niveau ,ainsi que sur l’élaboration d’un programme de prévention et d’entretien pour les locaux de production et la chaine de production,seraient une étape importante en vue de maitriser la
En savoir plus

1 En savoir plus

Contribution à la mise en place des bonnes pratiques d’hygiene et des bonnes pratiques de fabrication dans une sarl de catering dans la wilaya d’Alger

Contribution à la mise en place des bonnes pratiques d’hygiene et des bonnes pratiques de fabrication dans une sarl de catering dans la wilaya d’Alger

Cette étude a pour objectif d'évaluer le respect des Bonnes Pratiques d’Hygiène (BPH) et des Bonnes Pratiques de Fabrication (BPF), identifier toutes les conformités et les non conformités par rapport aux exigences internationales dans une entreprise qui active dans le domaine de Catering et restauration collective; Afin de proposer quelques corrections nécessaires pour maîtriser les prés requis. Globalement il a été enregistré 22,95% de non conformités et 77,05% de conformités.

1 En savoir plus

Pour une prescription et une délivrance raisonnées du médicament vétérinaire : L'exemple de la mise en place du guide de bonnes pratiques du médicament vétérinaire

Pour une prescription et une délivrance raisonnées du médicament vétérinaire : L'exemple de la mise en place du guide de bonnes pratiques du médicament vétérinaire

Un cahier des charges spécifique a été défini pour chacune des professions concernées, des contrôles étant mis en place à tous les stades pour vérifier l’application des méthodes. Un livre commun précise les objectifs et les moyens de mise en œuvre du contrat passé avec le consommateur ; le cahier 1 définit les engagements des entreprises d’alimentation animale ; le cahier 2 définit les engagements des entreprises d’élevage bovin ; le cahier 3 définit les engagements des entreprises du circuit en vif des animaux ; le cahier 4 définit les engagements des entreprises d’abattage et de transformation. A titre d’exemple, on peut préciser les engagements auxquels doivent répondre les éleveurs. Concernant le processus d’élevage, certains critères sont obligatoires, tels le bouclage, l’inventaire d’élevage, d’autres dits "incitatifs et de progrès" comme un aliment de bonne qualité, la propreté de l’eau ; la gestion des médicaments est considérée comme un critère de tolérance tout comme le bien-être des animaux. Dans la partie consacrée au respect de l’environnement, la conformité des installations est un critère obligatoire, l’aspect général de l’élevage est un critère de tolérance.
En savoir plus

103 En savoir plus

Analyse Informatique de Guides de Bonnes Pratiques Cliniques

Analyse Informatique de Guides de Bonnes Pratiques Cliniques

Une autre direction de recherche que nous n’avons pas abordée dans cette thèse, mais dans des travaux antérieurs, concerne l’adaptation du contenu des Guides de Bonnes Pratiques au cas des patients polypathologiques, souvent plus proches des « cas réels » que les praticiens rencontrent. Il faut souligner, qu’en règle générale, les Guides de Bonnes Pratiques sont développés suivant une approche « mono-pathologie » ce qui soulève un certain nombre de problèmes lorsqu’on recherche, par exemple, le traitement approprié d’un hypertendu diabétique atteint d’une insuffisance rénale. L’écriture spécifique de recommandations prenant en compte toutes les combinaisons possibles entre pathologies, même limitées aux tableaux les plus fréquents, serait une tâche trop complexe en pratique. C’est pourquoi, la possibilité de mettre en correspondance de façon automatique les recommandations de plusieurs Guides de Bonnes Pratiques « mono-pathologie » pourrait apporter un bénéfice réel. Cette consultation conjointe de plusieurs Guides de Bonnes Pratiques constituerait aussi une bonne illustration de l’utilité de leur informatisation. Un deuxième axe de recherche concerne l’aide à l’écriture de recommandations structurées, en incluant la justification de ces recommandations correspondant, par exemple, aux bénéfices obtenus par le suivi d’une « bonne pratique ».
En savoir plus

221 En savoir plus

Contribution à la mise en place des BPH et BPF dans une unité agroalimentaire dans la wilaya d’Alger

Contribution à la mise en place des BPH et BPF dans une unité agroalimentaire dans la wilaya d’Alger

Résumé du PFE : sous-titre : Contribution à la mise en place des BPH et BPF dans une unité agroalimentaire dans la wilaya d’Alger Résumé : Les entreprises du secteur agroalimentaire appliquent des normes pour assurer aux consommateurs des aliments sans danger pour leur santé tel le système HACCP. La mise en oeuvre de ce dernier passe avant toute chose par l’application des BPH et des BPF. Notre travail effectué dans une entreprise agroalimentaire de transformation des produits carnés consiste en une contribution à la mise en place des BPH et des BPF par le biais d’un audit qui porte sur 113 critères différents. Nos résultats ont montré un taux global de conformités de 77% et un taux de non-conformités de 23%. Au vu de ces résultats, nous pouvons dire que plus d’efforts sont demandés aux responsables, notamment dans le domaine de la motivation
En savoir plus

1 En savoir plus

Bonnes pratiques de cybersécurité pour le développement logiciel

Bonnes pratiques de cybersécurité pour le développement logiciel

Si la maîtrise du développement logiciel est un atout et un levier de croissance important, la problématique de développer un logiciel robuste d’un point de vue Sûreté De Fonctionnement (SDF) et cybersécurité (et a fortiori dans des secteurs fortement contraints réglementairement, comme l’aéronautique ou le ferroviaire) peut vite devenir une gageure pour les industriels se lançant dans l’aventure. Dans le domaine industriel, sur bien des aspects, les méthodes mises en œuvre pour la sûreté de fonctionnement servent foncièrement les objectifs de la cybersécurité. Ainsi le concept de défense en profondeur qui vient de la SDF s’applique parfaitement à la protection des systèmes face aux attaques informatiques. Cette approche recommande au concepteur de produits (ou de systèmes) de superposer le maximum de couches de protection, notamment autour de la partie qui reste la plus visée : le logiciel.
En savoir plus

7 En savoir plus

Je code : Les bonnes pratiques de développement logiciel

Je code : Les bonnes pratiques de développement logiciel

 En premier, cela permet de réduire la dette technique du logiciel. Les coûts ultérieurs, tant pour la maintenance corrective (corriger les bugs informatiques) que pour la maintenance évolutive (mise à jour des composants de tiers, ajout de nouvelles fonctionnalités au logiciel) peuvent être plus ou moins importants selon la mise en œuvre de bonnes pratiques de développement. Ces coûts additionnels représentent la dette technique d’un logiciel. Cela permet de maitriser les temps de développement et de réduire la fréquence des bugs.

8 En savoir plus

Guide de bonnes pratiques sur la gestion des données de la Recherche

Guide de bonnes pratiques sur la gestion des données de la Recherche

Comme le précisent les interventions de Nathalie Gandon (Frédocs 2018) ou Nathalie Le Ba (ANF Sciences des données), il existe un certain nombre de principes fondamentaux associés à la notion d’open data et un certain nombre de textes législatifs en France et en Europe qui réglementent ou impactent la gestion des données de la recherche et la réutilisation des informations publiques. Parmi ces textes, figurent principalement la loi Valter (2015) et la Loi pour la république numérique ] (2016) qui toutes deux élargissent le champ d’application de la Loi CADA et ont pour objectif de favoriser la réutilisation de l’information publique. La loi Valter instaure le principe de gratuité dans la réutilisation des informations publiques tandis que la Loi pour la république numérique (Loi Lemaire) conduit à l’obligation de mise en ligne spontanée des documents administratifs librement réutilisables (y compris à des fins commerciales). Ces deux lois sont à l’origine du principe d’ouverture ou d’open data par défaut. Les notions de « document administratif », d’universalité et de gratuité des informations publiques sont ici des notions incontournables à saisir pour passer d’une logique de demande citoyenne à une logique de diffusion volontaire des informations du secteur public. Dans tous les cas, l’application des textes législatifs aux données de la recherche n’est pas toujours aisée. Nathalie Gandon, nous apporte des renseignements précieux à travers une check-list pour déterminer si les résultats de recherche sont ou ne sont pas des « documents administratifs » à diffuser. Il convient de s’interroger tout d’abord sur la nature et la forme du résultat concerné (le document doit être achevé), ensuite sur l’auteur du résultat (le document doit être produit dans le cadre d’une mission de service public) et enfin sur les conditions de production du résultat (collaboration publique ou privée). Il existe également de nombreuses exceptions prévues par la loi qui conduisent à une interdiction totale d’accès et de réutilisation (documents secret défense etc.). On trouvera sur ces supports le détail des exceptions liées aux données environnementales et personnelles.
En savoir plus

105 En savoir plus

Voyages et Rencontres : Des bonnes pratiques à la compétence à vivre

Voyages et Rencontres : Des bonnes pratiques à la compétence à vivre

La troisième étape indiquée dans le carnet du compagnon porte sur l’évaluation du stage au retour et sur le « rapport de stage » à rendre un mois après le retour. Vis-à-vis de son équipe de travail, le stagiaire devra organiser la restitution des réponses que les hôtes ont apportées aux questions qu’ils se posaient. Il consignera enfin la bonne pratique qu’il a étudiée ; elle sera soumise par le bureau d’assistance à deux tuteurs pour qu’ils donnent leur accord afin qu’elle soit publiée dans le référentiel ECEtt. La quatrième étape mentionnée dans le carnet concerne la poursuite d’un cursus C ou D. La procédure à suivre a donc été minutieusement détaillée, certaines actions concrètes font d’ailleurs partie de la liste d’indicateurs de « méta – compétences » développées par un stagiaire et validées par un jury C, comme « consulter des sources d’informations », « sélectionner des hôtes potentiels », « remplir les documents 1a et 1b du dossier de voyage ». Dans le principe même, la mise en place du voyage fait partie de l’apprentissage. Etablir un budget n’est pas seulement une démarche administrative, c’est une activité qui suppose de l’anticipation, la recherche d’une solution financière satisfaisante et la présentation argumentée à l’employeur. Et si les apprentissages sont différents selon le type de voyage (A, B ou cursus C), les objectifs de base sont identiques : utiliser la plate-forme d’enseignement à distance, construire un budget, rendre des comptes et rédiger un rapport de bonne pratique. L’outil central qui « balise » le processus et permet le suivi de stage est le dossier de voyage.
En savoir plus

71 En savoir plus

ABP.Amiante et Bonnes Pratiques : rapport scientifique final

ABP.Amiante et Bonnes Pratiques : rapport scientifique final

Rapport final - Amiante et bonnes pratiques – 2018 88 construction. Nous pouvons également citer le travail de A.R. Rohl et A.M Langer, 1974, qui ont quantifié du chrysotile et de la trémolite dans du Talc. Les proportions recherchées étaient comprises entre 0,5% et 5 %, le but étant de préciser si le matériau contenant du chrysotile respectait ou non le seuil maximum de 1% fixé, à l'époque, par l'agence américaine de protection de l’environnement (Dunn et al., 1982). Plus récemment, la technique d'analyse quantitative par diffraction des rayons X a été utilisée pour déterminer des proportions d’amphibole dans des matrices de chrysotile. La méthode utilisée comprenait une phase de digestion du chrysotile, ce qui augmente d'un facteur 10 la précision des mesures pour atteindre une limite de détection des phases amphiboles de 0,01 à 0,05 % en masse ‘(Addison et al., 1990). A partir du milieu des années 90, la quantification des phases minérales à partir des données de diffraction des rayons X a été améliorée à l'aide de l’approche par affinement Rietveld. Selon cette approche, un diffractogramme théorique est calculé en ajustant les paramètres de structures et les proportions des phases minérales dans le but d'obtenir la meilleure correspondance avec le diffractogramme expérimental. En utilisant cette approche numérique et la méthode RIR ou " Reference Intensity Ratio" (qui fait intervenir une phase minérale de référence au sein de l'échantillon), A. Gualtieri et G. Artioli, 1995, ont déterminé les proportions de chrysotile dans un matériau massique avec une précision comprise entre 0,5 et 1 %. La précision variait en fonction de paramètres tels que la statistique de comptage du signal ou l'absorption de la matrice dans laquelle la phase à étudier était incluse. Pour un diffractomètre enregistré sur un appareil
En savoir plus

239 En savoir plus

Show all 10000 documents...

Sujets connexes