Haut PDF Contribution à la mise en place des bonnes pratiques d'hygiène (BPH) et des bonnes pratiques de fabrication (BPF) dans l'abattoir d'El- Harrach

Contribution à la mise en place des bonnes pratiques d'hygiène (BPH) et des bonnes pratiques de fabrication (BPF) dans l'abattoir d'El- Harrach

Contribution à la mise en place des bonnes pratiques d'hygiène (BPH) et des bonnes pratiques de fabrication (BPF) dans l'abattoir d'El- Harrach

Résumé : Cette étude vise de façon spécifique à contribuer à la sensibilisation et à la formation du personnel de l'abattoir d'El-Harrach au respect des bonnes pratiques d'hygiène (BPH) et de fabrication (BPF), et ce grâce à un audit d'hygiène. 31,7% de conformités et 68,3% de non conformités principalement mineures (42,7%) ont été enregistrées. Nous recommandons d'apporter des mesures correctives en commençant par le réaménagement

1 En savoir plus

Contribution à la mise en place des bonnes pratiques d’hygiène (BPH) et des bonnes pratiques de fabrication (BPF) dans l’abattoir d’El Harrach : Partie bibliographique

Contribution à la mise en place des bonnes pratiques d’hygiène (BPH) et des bonnes pratiques de fabrication (BPF) dans l’abattoir d’El Harrach : Partie bibliographique

Résumé du PFE : sous titre : Contribution à la mise en place des bonnes pratiques d’hygiène (BPH) et des bonnes pratiques de fabrication (BPF) dans l’abattoir d’El Harrach : Partie bibli[r]

1 En savoir plus

Contribution à la mise en place des bonnes pratiques d’hygiène (BPH) et des bonnes pratiques de fabrication (BPF) dans l’abattoir d’El Harrach

Contribution à la mise en place des bonnes pratiques d’hygiène (BPH) et des bonnes pratiques de fabrication (BPF) dans l’abattoir d’El Harrach

Ce travail a pour but d'établir un état des lieux de l'abattoir d’El-Harrach en matière de respect des bonnes pratiques d'hygiène (BPH) et de fabrication (BPF), à travers un audit d'hygiène, selon les exigences édictées par les organismes internationaux. Au total ; l’étude a portée sur 107 critères pour les BPH et BPF confondus. L’abattoir d’El-Harrach a enregistré 49% de conformités contre 51% de non-conformités ; ces dernières se déclinent en 31% de non-conformités mineures et 20% de non-conformités majeures.
En savoir plus

1 En savoir plus

Contribution à la mise en place des bonnes pratiques d’hygiène et des bonnes pratiques de fabrication dans une unité agro-industrielle de la wilaya d’Alger

Contribution à la mise en place des bonnes pratiques d’hygiène et des bonnes pratiques de fabrication dans une unité agro-industrielle de la wilaya d’Alger

Les industries agroalimentaires emploient des normes tel que le système HACCP afin d’assurer aux consommateurs des aliments nutritionnellement adéquats, hygiéniquement sûrs et dépourvus de dangers pour la santé humaine. L’élaboration de ce système passe originellement par la mise en place des BPH et BPF. Notre travail effectué dans une unité agroalimentaire de production fromagère repose sur la contribution à la mise en place des BPH et des BPF à travers un audit qui s’étale sur des critères distincts. Nos résultats ont révélé un taux global de conformités de 53% et un taux global de non-conformités de 47%. Au vu de cette résultante, nous sommes en droit de dire que plus d’efforts et de perspectives d’amélioration sont demandés aux responsables, spécialement en matière de motivation, formation et sensibilisation du personnel ainsi qu’en ce qui concerne l’opération de retrait du produit.
En savoir plus

1 En savoir plus

Contribution à la mise en place des bonnes pratiques d'hygiène et des bonnes pratiques de fabrication en industrie agro-alimentaire

Contribution à la mise en place des bonnes pratiques d'hygiène et des bonnes pratiques de fabrication en industrie agro-alimentaire

Toute démarche mise en oeuvre par les industries de transformation agro- alimentaire afin d’assurer la qualité et la salubrité des aliments fabriqués s’articule autour du principe pré-requis de base qui sont les bonnes pratiques d’hygiène et de fabrication (BPH et BPF). Notre étude relative à l’audit d’une unité de fabrication de glace pour l’évaluation de ces pré- requis par l’utilisation de grilles d’audit validées par le ministère de l’agriculture tutelle de toutes les activités vétérinaires en Algérie, nous a permis d’enregistrer un taux de conformité dépassant les 90% et un taux de non –conformité de moins de 10% environ. 100% des non-conformités étaient des non-conformités mineures. Des recommandations ont été
En savoir plus

1 En savoir plus

Contribution a la mise en place des bonnes pratiques d'hygiène (BPH) et des bonnes pratiques de fabrication (BPF) dans une unité agro-alimentaire de la wilaya d'Alge

Contribution a la mise en place des bonnes pratiques d'hygiène (BPH) et des bonnes pratiques de fabrication (BPF) dans une unité agro-alimentaire de la wilaya d'Alge

Résumé : Ce travail effectué dans une unité agro-alimentaire de production fromagère de type " Mozzarella " est une contribution a la mise en place des BPF et BPH a travers un audit d'hygiène qui regroupe au total 80 critères. Un taux global de conformité de l'ordre de 86.25% et un taux global de non-conformité de 13.75% ont été enregistrés. Les résultats obtenus montrent qu'il suffit d'apporter quelques corrections mineures pour atteindre les 100 % de conformité et assurer au consommateur une meilleure qualité, salubrité et
En savoir plus

1 En savoir plus

Contribution à la mise en place des bonnes pratique d’hygiène et des bonnes pratiques de fabrication dans une unité agro-alimentaire de la wilaya d’Alger

Contribution à la mise en place des bonnes pratique d’hygiène et des bonnes pratiques de fabrication dans une unité agro-alimentaire de la wilaya d’Alger

Ce travail effectué dans une unité agro-alimentaire de production fromagère est une contribution à la mise en place des BPH et BPF à travers un audit d’hygiène qui regroupe au total 83 critères. Un taux global de conformité de l’ordre de 69.88% et un taux global de non- conformité de 30.12% ont été enregistrés. Les résultats obtenus montrent qu’il suffit d’apporter quelques corrections mineures pour atteindre les 100% de conformité et assurer au consommateur une meilleure qualité, salubrité et sécurité du produit.
En savoir plus

1 En savoir plus

Contribution à la mise en place d’un système HACCP et des bonnes pratiques d’hygiène au sein de l’abattoir de Lachbour de Bordj Bou Arréridj

Contribution à la mise en place d’un système HACCP et des bonnes pratiques d’hygiène au sein de l’abattoir de Lachbour de Bordj Bou Arréridj

Après une semaine d’arrêt du traitement au carbimazole, nous avons introduit pour les mêmes souris, la poudre de la noix de terre dans l’eau de boisson à raison de 2g/l,[r]

56 En savoir plus

Contribution à la mise en place des bonnes pratiques d’hygiène et de fabrication dans une laitèrie située dans la région de la wilaya de M’Sila

Contribution à la mise en place des bonnes pratiques d’hygiène et de fabrication dans une laitèrie située dans la région de la wilaya de M’Sila

Afin d’assurer la salubrité de process de production alimentaire tel que le lait ; le plan de l’HACCP est mis en place dans les entreprises agro-alimentaires. Notre étude a été effectué pour l’évaluation de la mise en place des prérequis à l’aide d’une grille d’audit. Nos résultats étant 53% des conformités et 48% des non-conformités principalement mineures. Des recommandations : former les personnels et réaménager les bâtiments.

1 En savoir plus

Évaluation des bonnes pratiques d’hygiène et des bonnes pratiques de fabrication d’une industrie fromagère (dans la wilaya de Boumerdes) dans sa démarche d’application du système HACCP

Évaluation des bonnes pratiques d’hygiène et des bonnes pratiques de fabrication d’une industrie fromagère (dans la wilaya de Boumerdes) dans sa démarche d’application du système HACCP

Résumé : L’objectif fondamental de la mise en œuvre d’une procédure fondée sur le système HACCP et la maîtrise des dangers liés aux aliments peut être atteint par différents moyens , en gardant à l’esprit que les procédures de maitrise des dangers doivent être fondées sur un diagnostic global et précis des risques, hiérarchisées et axées sur les aspects importants pour la sécurité des aliments au sein de l’entreprise. Notre travail est une contribution à la mise en place des BPH et des BPF dans une unité agro-industrielle de production de fromage fondu à travers un audit d’hygiène. Les résultats de l’audit d’hygiène montrent un taux global de non-conformité de 32,31 %. Les taux de non-conformité sont : 23.81%, 28.13%, 40.51%, 18.75% et 50.34% pour le milieu, matériel, méthode, matière première et main d’œuvre respectivement. Ainsi, afin de satisfaire le consommateur et assurer la salubrité des aliments produits le responsable de cette entreprise doit prendre les devants et redoubler d’efforts en prenant les mesures nécessaires, non seulement sur le plan financier, mais également pour former, responsabiliser, motiver et sensibiliser le personnel afin d’atteindre
En savoir plus

1 En savoir plus

Contribution à la mise en place des bonnes pratiques d’hygiene et des bonnes pratiques de fabrication dans les abattoirs de Sidi Akkacha et Chelghoum l'Aid

Contribution à la mise en place des bonnes pratiques d’hygiene et des bonnes pratiques de fabrication dans les abattoirs de Sidi Akkacha et Chelghoum l'Aid

Cette étude a pour objectif d'améliorer la qualité hygiénique des produits d'abattoir, par la maîtrise de la contamination bactérienne, principal danger lors de la production de viande fraiche. Notre travail vise de façon spécifique à contribuer à la sensibilisation et la formation du personnel au respect des bonnes pratiques d'hygiène (BPH) et de fabrication (BPF), à travers un audit d'hygiène de l'abattoir, selon les exigences édictées par les organismes internationaux, afin d'établir un état des lieux puis proposer une mise à niveau de l'existant.
En savoir plus

1 En savoir plus

Contribution à la mise en place des bonnes pratiques d’hygiene et des bonnes pratiques de fabrication dans une sarl de catering dans la wilaya d’Alger

Contribution à la mise en place des bonnes pratiques d’hygiene et des bonnes pratiques de fabrication dans une sarl de catering dans la wilaya d’Alger

Cette étude a pour objectif d'évaluer le respect des Bonnes Pratiques d’Hygiène (BPH) et des Bonnes Pratiques de Fabrication (BPF), identifier toutes les conformités et les non conformités par rapport aux exigences internationales dans une entreprise qui active dans le domaine de Catering et restauration collective; Afin de proposer quelques corrections nécessaires pour maîtriser les prés requis. Globalement il a été enregistré 22,95% de non conformités et 77,05% de conformités.

1 En savoir plus

Contribution à la mise en place des bonnes pratiques d’hygiène et des bonnes pratiques de fabrication dans une unité de fabrication du lait UHT à Alger

Contribution à la mise en place des bonnes pratiques d’hygiène et des bonnes pratiques de fabrication dans une unité de fabrication du lait UHT à Alger

Résumé : L’étude a porté sur l’analyse de l’état des lieux de la situation hygiénique de l’atelier de production de lait UHT de la laiterie « Colaital ». Un audit permettant d’avoir le maximum d’information sur la situation de l’unité de production est élaboré sur la base des points que nous avons jugé important pour l’assurance de l’hygiène alimentaire et en relation directe avec la qualité des produits finis. L’analyse des résultats de cette étude montre que la maitrise des conditions d’hygiène dans l’atelier UHT manque encore de pertinence, un taux global de non-conformité de 38% a été enregistré. Globalement ,une concentration des efforts portant sur le suivi de la main d’œuvre ,sa qualification et sa mise à niveau ,ainsi que sur l’élaboration d’un programme de prévention et d’entretien pour les locaux de production et la chaine de production,seraient une étape importante en vue de maitriser la
En savoir plus

1 En savoir plus

Contribution à la mise en place des bonnes pratiques d’hygiène et des bonnes pratiques de fabrication au niveau de l’abattoir de Boufarik

Contribution à la mise en place des bonnes pratiques d’hygiène et des bonnes pratiques de fabrication au niveau de l’abattoir de Boufarik

L’audit d’hygiène dans un abattoir des animaux du bétail permet d’envisager les défauts d’hygiène et proposer des corrections, afin d’arriver à des établissements qui respectent les normes préconisées par la réglementation et produisent des viandes saines et conservables. Notre travail a consisté à évaluer l’hygiène des locaux, des équipements et du personnel. L’étude a montré que la situation est loin d’être satisfaisante : une matière de revêtement du sol et des murs mal choisie avec des surfaces très sales, des machines et ustensiles très souillés, absence de formation du personnel, et enfin un protocole de nettoyage et de désinfection inadéquat. Nous avons également suivi les techniques d'inspection ante mortem, post mortem et les techniques de surveillance des opérations d'abattage pratiquées par les vétérinaires inspecteurs de l'abattoir. Nous avons noté l’absence totale de l’inspection ante mortem, des négligences importantes lors de la surveillance des opérations d’abattage habillage, et enfin, les techniques d’inspection post mortem ne sont pas respectées.
En savoir plus

1 En savoir plus

Contribution à la mise en place des bonnes pratiques d’hygiène et des bonnes pratiques de fabrication dans l’unité de fabrication du beurre à Colaital SPA, Birkhadem

Contribution à la mise en place des bonnes pratiques d’hygiène et des bonnes pratiques de fabrication dans l’unité de fabrication du beurre à Colaital SPA, Birkhadem

Puis nous avons fait ressortir, d’une part les points forts qu’il faudra maintenir et améliorer et, d’autre part, les points faibles pour lesquels nous avons proposé des actions correcti[r]

1 En savoir plus

Voyages et Rencontres : Des bonnes pratiques à la compétence à vivre

Voyages et Rencontres : Des bonnes pratiques à la compétence à vivre

La première raison d’être du dispositif ECEtt renvoie directement à ces difficultés. La « tâche des équipes » se complique, beaucoup manquent de références efficaces et sont confrontés à des échecs éducatifs répétés. Les « éducateurs » se sentent isolés, découragés, et parfois leur propre santé est menacée (burn – out). Au niveau de leurs possibilités de formation continue, il y a un « manque de cours académiques » pour répondre à leurs besoins et de façon plus générale, il y a méconnaissance du « métier des CT » alors que l’amélioration de la qualité des services passe par cette connaissance. Cette méconnaissance est aussi une difficulté en termes de positionnement des CT dans les systèmes de soins actuels pour personnes dépendantes. Le début de l’épidémie de SIDA de la fin des années 1980 a déclenché la mise en place de politiques publiques de « réduction des risques » : bus d’approvisionnement en « méthadone », comptoirs d’échanges de seringues, autorisation pour les médecins de ville de prescrire des traitements substitutifs, éducateurs de rue pour aller à la rencontre des personnes dépendantes dans leur milieu etc. Ces politiques publiques sont dites de « bas seuil » par rapport aux institutions comme les CT qui ont une politique de « haut seuil », c’est-à-dire que l’admission en séjour thérapeutique se fait uniquement si le candidat prouve qu’il est décidé à fournir un effort continu et soutenu ; le respect du contrat thérapeutique portant sur l’abstinence est la condition de l’effectuation du traitement dans sa globalité.
En savoir plus

71 En savoir plus

ABP.Amiante et Bonnes Pratiques : rapport scientifique final

ABP.Amiante et Bonnes Pratiques : rapport scientifique final

Rapport final - Amiante et bonnes pratiques – 2018 147 mécaniques. Les masses de particules libérées au cours de chacune des expériences de lixiviation ont donc été quantifiées (Figure 88). Le principal résultat est qu’il y a bien production de matières en suspension pour chacune des expériences de lixiviation (exemple Figure 89). La simple immersion de minéraux asbestiformes dans un liquide, sans contrainte mécanique extérieure, suffit à provoquer la libération de particules et de fibres. Le liquide agit au contact du minéral asbestiforme de plusieurs façons. D’une part, l’infiltration du liquide dans le minéral via sa porosité, peut être responsable d’une dilatation qui facilite la désagrégation du minéral et la désolidarisation des fibres et des fibrilles. Jasmine Petriglieri, 2017, indique que l’altération exogène provoque une augmentation de la porosité des asbestes calédoniens. D’autre part, les extractions des éléments chimiques qui composent les fractions biodisponibles issues des différents minéraux asbestiformes, et leur solubilisation dans le lixiviat, peuvent également favoriser la fragmentation des minéraux et la libération des fibres. Au cours de nos expériences de lixiviation, l’infiltration du liquide via la porosité des asbestes et l’extraction par le liquide des éléments chimiques sont deux processus systématiquement présents. En effet, la figure 88 montre qu’il y a production de matière en suspension dans les solutions de MES et dans les solutions de DTPA au cours des différents expériences de lixiviation. Il est alors possible d’expliquer ce résultat par le simple effet de dilatation consécutif à l’infiltration de chacun de ces liquides dans le fragment minéral. Cependant, les masses de particules et de fibres produites par les expériences impliquant les solutions de DTPA sont systématiquement plus importantes que celles récoltées dans les solutions de MES. Or, les concentrations en éléments majeurs et traces des lixiviats sont systématiquement supérieures dans les solutions de DTPA que dans celles de MES, quel que soit le temps d’expérience. Le DTPA possède, en effet, un pouvoir extractant nettement plus élevé que le MES. Ces résultats prouvent que l’augmentation de l’extraction des éléments chimiques, donc de l’altération chimique, accroît la capacité de libération de fibres des minéraux de type amiante. Le corollaire est que l’altération chimique par lessivage des minéraux asbestiformes à l’affleurement, sans aucune contrainte mécanique, suffit à provoquer une libération croissante de fibres et fibrilles potentiellement pathogènes à une échelle de temps très rapide, de quelques heures.
En savoir plus

239 En savoir plus

Les réformes ferroviaires européennes : à la recherche des "bonnes pratiques"

Les réformes ferroviaires européennes : à la recherche des "bonnes pratiques"

– Cherche-t-on, de façon plus ou moins avouée à prélever du surplus en tenant compte des capacités contributives et des dispositions à payer des utilisateurs ? Ces options ne sont pas contradictoires, et elles ne couvrent pas de façon exhaustive le champ des possibles, mais elles rappellent que la diversité des objectifs conduit inévitablement à une grande diversité des pratiques. Ainsi, dans la seconde moitié des années 90, les principaux pays de l’Union européenne avaient emprunté des voies différentes et souvent paradoxales. Certains avaient opté pour un niveau de tarification relativement bas (France, Suisse), voire nul (Pays-Bas), afin de ne pas pénaliser le transport ferroviaire dans sa compétition avec la route. D’autres au contraire s’étaient d’emblée orientés vers des tarifs plutôt élevés (Allemagne, Grande-Bretagne), car la répercussion des coût sur l’usager était une priorité. Il existait une seconde ligne de clivage. Dans certains pays (France, Est de l’Allemagne, Suisse), des investissements importants étaient effectués, alors que dans d’autres (Grande-Bretagne, Pays-Bas), c’était plutôt le statu quo. Nous aboutissions ainsi au paradoxe selon lequel dans certains pays (France, Suisse), la tarification était faible et les investissements nombreux, alors qu’en Grande-Bretagne, le contraire prévalait. Il n’est donc pas surprenant que progressivement les tarifs aient été augmentés en France et que des investissements aient été lancés sur une grande échelle outre-Manche.
En savoir plus

89 En savoir plus

Guide de bonnes pratiques sur la gestion des données de la Recherche

Guide de bonnes pratiques sur la gestion des données de la Recherche

Pour illustrer une pratique de curation des données en SHS, Emmanuelle Morlock, Ingénieure au Laboratoire HiSoMa a présenté un travail réalisé dans l’univers de l’édition critique des sources. Cette présentation s’organise en trois parties : les spécificités de la « data curation », les défis spécifiques aux SHS et les solutions proposées par l’encodage TEI (Text Encoding Initiative) de sources textuelle pour relever ces défis. Emmanuelle Morlock définit ici la notion de curation et les notions associées, les activités engendrées par cette ac- tivité et les défis qu’elles représentent pour les sciences humaines et sociales. Elle s’intéresse également aux types d’objets de la curation. Elle aborde ensuite le chapitre de l’édition savante qui l’amène à définir précisément ce qu’est l’édition numérique (un texte enrichi, exploitable par des machines) et à présenter, définir et expliquer le processus d’édition dans un format XML TEI. Elle explique aussi l’apport de la TEI dans la réponse aux défis posés par l’édition numérique (distinction de niveaux d’interprétation via le balisage, conservation et documentation des choix de ma- nière formalisée) et termine sa présentation sur le rôle des « curateurs » pour repérer les manques dans un objectif de réutilisation à long terme ou pour aider les chercheurs à améliorer leurs pratiques de documentation de leurs données.
En savoir plus

105 En savoir plus

Analyse Informatique de Guides de Bonnes Pratiques Cliniques

Analyse Informatique de Guides de Bonnes Pratiques Cliniques

Une autre direction de recherche que nous n’avons pas abordée dans cette thèse, mais dans des travaux antérieurs, concerne l’adaptation du contenu des Guides de Bonnes Pratiques au cas des patients polypathologiques, souvent plus proches des « cas réels » que les praticiens rencontrent. Il faut souligner, qu’en règle générale, les Guides de Bonnes Pratiques sont développés suivant une approche « mono-pathologie » ce qui soulève un certain nombre de problèmes lorsqu’on recherche, par exemple, le traitement approprié d’un hypertendu diabétique atteint d’une insuffisance rénale. L’écriture spécifique de recommandations prenant en compte toutes les combinaisons possibles entre pathologies, même limitées aux tableaux les plus fréquents, serait une tâche trop complexe en pratique. C’est pourquoi, la possibilité de mettre en correspondance de façon automatique les recommandations de plusieurs Guides de Bonnes Pratiques « mono-pathologie » pourrait apporter un bénéfice réel. Cette consultation conjointe de plusieurs Guides de Bonnes Pratiques constituerait aussi une bonne illustration de l’utilité de leur informatisation. Un deuxième axe de recherche concerne l’aide à l’écriture de recommandations structurées, en incluant la justification de ces recommandations correspondant, par exemple, aux bénéfices obtenus par le suivi d’une « bonne pratique ».
En savoir plus

221 En savoir plus

Show all 10000 documents...

Sujets connexes