Haut PDF La mise en place de la démarche expérimentale au cycle 2

La mise en place de la démarche expérimentale au cycle 2

La mise en place de la démarche expérimentale au cycle 2

Nous pouvons donc considérer que notre hypothèse de recherche est validée : « il est possible de mettre en place une démarche d’investigation, et plus précisément une démarche expérimentale au cycle 2 ». Néanmoins, nous émettons certaines réserves : le stage filé sur quatre semaines nous a obligées à mettre en place une démarche d’investigation très guidée, par manque de temps. Or les élèves ont à la fois besoin d’être guidés : la réalisation d’une démarche expérimentale ne s’invente pas, expérimenter s’apprend ; mais aussi de ne pas être guidés pour acquérir des connaissances par eux-mêmes. Il aurait donc fallu leur donner du temps (dans le contexte socio-constructiviste) pour tâtonner, se tromper et apprendre de leurs erreurs.
En savoir plus

49 En savoir plus

Des socles de compétences à la mise en place d'une démarche expérimentale à l'école primaire : intervention en formation initiale des enseignants

Des socles de compétences à la mise en place d'une démarche expérimentale à l'école primaire : intervention en formation initiale des enseignants

Dans le cadre d’un projet de recherche subventionné par l'AGERS 1 qui s'intitule : "Pour une formation des futurs instituteurs à une autre didactique des sciences à l'école primaire : recherche- action pluridisciplinaire visant à la maîtrise de l'enseignement de la démarche scientifique", une collaboration étroite entre deux services universitaires de Liège (Service de Didactique générale 2 , faculté de Psychopédagogie et service de Chimie organique 3 - faculté des Sciences) et la Haute École Charlemagne (Liège et Huy) 4 s’est mise en place depuis maintenant trois ans.
En savoir plus

3 En savoir plus

Des socles de compétences à la mise en place d'une démarche expérimentale à l'école primaire : intervention en formation initiale des enseignants

Des socles de compétences à la mise en place d'une démarche expérimentale à l'école primaire : intervention en formation initiale des enseignants

Les fascicules qui composent le rapport s’articulent comme suit : Points de repère pour faire vivre aux étudiants une démarche expérimentale Ce chapitre présente la dimension méthodologique du travail, basée sur des références théoriques qui constituent autant de points de repère. Il tente de répondre à des questions aussi variées que : Comment aménager une démarche scientifique expérimentale ?-

3 En savoir plus

Impact d’une démarche expérimentale sur  les conceptions des élèves : impact sur les conceptions des élèves sur les besoins des végétaux pour pousser et sur la mise en place d’une expérience

Impact d’une démarche expérimentale sur les conceptions des élèves : impact sur les conceptions des élèves sur les besoins des végétaux pour pousser et sur la mise en place d’une expérience

Ainsi, l'enseignement des sciences a vu un nouveau jour et plusieurs stratégies didactiques ont été mises en place et permettent de prendre en compte ces conceptions d'origines sociales et matérielles. Ces dernières, une fois relevées, seront confrontées lors de débat et remises en cause par les autres élèves : c’est ce que l’on nomme le conflit socio-cognitif. Les élèves se rendent compte que leurs conceptions sont erronées, elles sont déstabilisées et cela les motivent à construire de nouvelles connaissances scientifiques. Le doute ainsi créé permet de formuler des problèmes, des questionnements. Des hypothèses seront émises et une phase d’investigation sera mise en place permettant de vérifier ou non celles-ci : on est dans une démarche dite hypothético-déductive. A partir des résultats et des hypothèses validées ou réfutées, une phase de structuration aura lieu. Elle va permettre de structurer les savoirs abordés durant la séquence. Enfin, une phase d’institutionnalisation finale permettra de reformuler les connaissances scientifiques étudiées lors de la séquence d’apprentissage. L’enseignant devra mettre en avant les différentes traces écrites au cours des séances : les conditions de l’expérience, les résultats, …. devront être écrits. Pour cela, un cahier de sciences a été mise en place (voir p.20).
En savoir plus

106 En savoir plus

Ébauche d'une proposition de démarche qualité au SICD 2 de Grenoble 2 et 3 et recherche d'indicateurs pour la mise en place d'un tableau de bord

Ébauche d'une proposition de démarche qualité au SICD 2 de Grenoble 2 et 3 et recherche d'indicateurs pour la mise en place d'un tableau de bord

TABLEAU DES INDICATEURS 1.1 EVOLUTION DU PUBLIC INTITULE DE LTNDICATEUR MODE DE CALCUL TAUX EN 1995.. OBJECTIFS PERIODICITE DIFFICULTE.[r]

144 En savoir plus

Démarche méthodologique de mise en place d'un Observatoire climatique et environnemental en milieu de montagne

Démarche méthodologique de mise en place d'un Observatoire climatique et environnemental en milieu de montagne

Les populations des hauts plateaux du Vercors sont relativement stables (Insectea, atlas carto_rapport_etude) mais devenues plus rare à basse altitude, c’est le constat fait par Pascal Dupont expert en lépidoptère, grand passionné du Vercors et membre du Conseil Scientifique du PNRV, (annexe 1). Cette tendance a été confirmée dans le massif central, van Swaay & van Strien, 2005). Le réchauffement du climat serait la cause directe d’une modification du cycle biologique de l’espèce à l’origine de la fragilisation des populations. Indirectement cela s’accompagne d’une dégradation des habitats de l’espèce, surtout à basse altitude, dont les chenilles sont dépendantes pour leur survie, (Robert W et al. 2014) - (annexe 2-figure1).
En savoir plus

51 En savoir plus

Mise en place d'un dispositif de co-évaluation en géométrie en cycle 3

Mise en place d'un dispositif de co-évaluation en géométrie en cycle 3

4.3.1 Que savaient-ils de leurs difficultés ? Après analyse, une interrogation demeure : les élèves savaient-ils qu’ils avaient ces difficultés avant de s’engager dans ce type de démarche ? Pour connaitre la réponse, nous aurions pu réaliser une « évaluation diagnostique » pour savoir si nos élèves étaient conscients de leurs difficultés dans la reproduction de figures ou plus généralement en géométrie. Nous pouvons tout de même supposer que certains élèves ont appris à travers ce dispositif à mieux cibler leurs compétences et leurs difficultés. Par exemple, Noélie (annexe 16) répond à la question « qu’est-ce que ça t’a apporté d’être évalué ? », « Que je ne suis pas précise », Raphaël (annexe 17), « plein de conseils et surtout ne pas trop appuyer sur mon crayon de bois » et Maya (annexe 25) écrit, « les fautes que je pouvais faire sans m'en rendre compte ».
En savoir plus

62 En savoir plus

Contribution à la mise en place de la démarche HACCP pour la fabrication de pain blanc précuit surgelé

Contribution à la mise en place de la démarche HACCP pour la fabrication de pain blanc précuit surgelé

2.5. La mise en place de contrôles [18] A la fin du 16 ème siècle, l’autorité royale s’efforce d’uniformiser la fabrication et la vente du pain dans toutes les provinces. En 1594, à la suite d’exagérations sur les prix, les boulangers provinciaux se voient eux aussi contraints d’apposer sur leur pain son prix et une marque, afin d’en permettre l’identification et le contrôle, comme cela s’est fait dans la capitale un siècle plus tôt. Les pains doivent avoir la blancheur et le poids exigés par le règlement. Afin de réduire les révoltes populaires et de rassurer l’opinion publique, l’Etat met en place des contrôles dans les boulangeries et impose la présence permanente de balances sur les étals, de façon à permettre au client de peser lui-même le pain qu’il achète. Une police du blé et du pain est crée : elle est chargée d’effectuer les contrôles en boulangerie et de surveiller le négoce du blé sur les marchés aux grains.
En savoir plus

180 En savoir plus

Vers une démarche balisant la mise en place (ou la refonte) d’un dispositif d’évaluation des enseignements

Vers une démarche balisant la mise en place (ou la refonte) d’un dispositif d’évaluation des enseignements

Celle-ci propose [1] de déterminer les objectifs et la posture de l’évaluation [2] d’analyser les niveaux d’investigation et les sources disponibles [3] de déterminer les objets de l’évaluation [4] de déterminer les outils de l’évaluation [5] de construire ces outils [6] de mettre en œuvre ces outils et de récolter le matériel d’évaluation [7] de traiter les données et de porter un jugement [8] de prendre des décisions de régulation [9] de réguler le dispositif d’évaluation.

2 En savoir plus

Mise en place d’une démarche de gestion des risques qualité sur un site pharmaceutique exploitant

Mise en place d’une démarche de gestion des risques qualité sur un site pharmaceutique exploitant

17 2.2 L’ICH Q9 Le Conseil International pour l’Harmonisation des exigences techniques relatives à l’enregistrement des médicaments à usage humain, plus simplement appelé ICH, a été fondé à Bruxelles en 1990. Il rassemble des représentants de l’industrie pharmaceutique et les autorités compétentes des Etats-Unis, de l’Europe et du Japon, qui sont à l’origine de cette initiative. L’ICH répond à un besoin d’harmonisation globale des pratiques de chaque pays. En effet, à partir des années 1960 et 1970, dans l’Europe et le reste du monde, la réglementation autour des produits de santé s’est durement renforcée, suite aux différents scandales sanitaires survenus. C’est aussi à cette époque que l’industrie pharmaceutique a commencé à se mondialiser et à conquérir de nouveaux marchés, chacun d’entre eux possédant ses propres exigences en matière de réglementation. Les divergences liées à cette expansion ont entraîné une augmentation des coûts de développement et un allongement du délai de mise sur le marché des médicaments pour les patients dans le besoin. Dans les années 1980, l’Europe a été la première région du monde à harmoniser les exigences réglementaires de ses différents pays membres. Ce succès a montré qu’une harmonisation mondiale était possible. C’est ainsi qu’ont commencé les discussions avec les Etats-Unis et le Japon (17).
En savoir plus

88 En savoir plus

Quel est l'impact de la démarche expérimentale sur la motivation ?

Quel est l'impact de la démarche expérimentale sur la motivation ?

12  La compétition et la coopération La compétition est l’accomplissement d’un objectif précis effectué individuellement ou collectivement où l’excellence est visée. La compétition amène l’individu à se comparer aux autres, se situer par rapport à eux. Les recherches essayent de prouver que la compétition individuelle est plus efficace. La compétition a une réelle influence sur la motivation. Cependant, elle peut avoir des effets néfastes : source d’anxiété, de frustration, de développement de l’égoïsme, etc. La coopération amène les individus vers la socialisation et la mise en place des relations humaines. Dans le milieu scolaire, elle prend forme au travers des projets collectifs ou d’un travail en petits groupes etc. Dans son ouvrage Faire des adultes 5 , Paul Alexandre Osterrieth compare l’impact de la compétition et celui de la coopération sur les résultats des élèves. Son propos s’appuie sur l’expérience de Maller datant de 1929 : huit-cent quatorze élèves ont été mis à l’épreuve face à un devoir simple de mathématiques. Trois groupes ont été constitués : un où les élèves sont mis en compétition individuellement les uns contre les autres, un autre où ils sont regroupés dans des groupes qui s’affrontent et enfin un dernier groupe ou l’épreuve est individuelle mais anonyme. Les meilleurs résultats se trouvaient dans le premier groupe. La conclusion de P.A.Osterrieth est la suivante :
En savoir plus

84 En savoir plus

Conception et développement du projet CEPP ainsi que mise en place d’une démarche DevOps

Conception et développement du projet CEPP ainsi que mise en place d’une démarche DevOps

DevOps et l’Agile Apparues vers les années 2000, les méthodes agiles sont depuis lors en plein essor. Elles sont adaptables et peuvent convenir à tous les niveaux de systèmes d’information et dans tous les contextes ; évoluant de simples méthodes à des mouvements complets de management agile. Côté développement, les méthodes agiles passent du fameux cycle en V et son effet tunnel, à un processus itératif, incrémental et adaptif ayant pour objectif de délivrer le plus tôt possible ce qui apporte le plus de valeur métier à l’utilisateur. Il permet d’avoir un retour beaucoup plus rapide et donc de s’adapter à toute évolution et changement. Les valeurs clés de l’agilité sont la collaboration, la transparence, la culture de la qualité, l’adaptation et la simplicité. Bien que DevOps et l’Agile soit deux concepts indépendant l’un de l’autre, les deux peuvent fonctionner l’un sans l’autre. Mais la philosophie et l’implémentation des deux concepts fait qu’ils sont souvent et de plus en plus implémentés ensembles. Car si l’agilité n’est appliquée qu’au développement, elle se trouve rapidement confrontée aux problèmes qu’engendrent les tâches d’exploitation une fois la livraison effectuée.
En savoir plus

118 En savoir plus

Mise en place d’une démarche palliative en EHPAD : le médecin coordonnateur comme fédérateur : utopie ou réalité ?

Mise en place d’une démarche palliative en EHPAD : le médecin coordonnateur comme fédérateur : utopie ou réalité ?

L’hospitalisation aux urgences le 16 décembre 2013 marque une évolution dans l’histoire de la patiente. Le Docteur N, contacté par la cadre de santé, demande le transfert de Madame D suite à une hyperthermie à 38°5 avec dyspnée et tachycardie. L’angioscanner thoracique permet de confirmer le diagnostic d’embolie pulmonaire. La résidente est réadressée à l’EHPAD le 2 janvier 2014. De janvier à février 2014, la patiente est de plus en plus douloureuse. L’adaptation du traitement avec introduction de Lyrica est à nouveau empirique, sans évaluation préalable. Je constate que son état général continue à se dégrader rapidement. La résidente est confuse et douloureuse. Elle n’assure plus ses transferts. De plus, je remarque une discordance entre le neurologue de Mantes-la-Jolie et le médecin traitant. Le premier conclut à l’absence d’imputabilité du méningiome dans le handicap et à l’absence d’intérêt d’une chirurgie. Le second souhaite un avis neurochirurgical concernant l’opérabilité de la tumeur et demande à cet effet une nouvelle consultation avec le Dr Bo à la Fondation Rothschild, programmée le 12 mars 2014. La résidente me fait part de son ambivalence en me disant qu’elle ne souhaite pas se faire opérer, mais qu’elle ne veut pas non plus être grabataire. L’équipe me fait part également de son malaise devant des explorations qui ne modifieront pas la prise en charge. Je réponds sans intime conviction que les examens complémentaires sont réalisés afin de déterminer quelles sont les mesures thérapeutiques qui peuvent être raisonnablement envisagées. A postériori, il importe de noter que la recherche d’une étiologie a été prioritaire sur la prise en charge de la douleur malgré la demande de la patiente relayée par l’équipe soignante.
En savoir plus

27 En savoir plus

Mise en place d'une démarche d'évaluation à mi-parcours du programme LEADER du pays voironnais

Mise en place d'une démarche d'évaluation à mi-parcours du programme LEADER du pays voironnais

OBSERVATIONS : Le premier graphique révèle que la FA2 (Optimiser les services pour les habitants) a été la plus sollicitée par les porteurs de projet. Son enveloppe a permis de subventionner 40 projets sur 63. Si on compare avec le deuxième graphique qui présente le nombre de projets par SA on peut voir que c’est une SA en particulier qui est majoritairement demandée (la SA2 de la FA2) : Favoriser le lien social sur le territoire grâce à une offre culturelle diversifiée. Ainsi, les demandes de subventions pour des projets culturels est très élevée au sein du Pays Voironnais. A l’inverse de la culture, certaines sous-actions ont été très peu sollicitées, comme par exemple : la FA1. SA.2 (Aménager l’accès pour valoriser les espaces ruraux, forestiers et naturels pour les activités touristiques et de loisirs) avec seulement 2 projets et la FA.3 SA.1 (Développer les énergies renouvelables à partir des ressources territoriales) avec 1 projet subventionné. On peut observer une corrélation entre le nombre de projets et le type de porteurs de projet. En effet, la part de porteurs de projet de type association est égalitaire pour les trois FA, néanmoins dans la FA2 la part de porteurs de projet issu du public est plus élevée ce qui explique une facilité pour les établissements publics d’avoir un projet qui s’accorde à la stratégie du programme.
En savoir plus

41 En savoir plus

2015 — Contribution à la recherche d'outils de mise en place d'une démarche d'écoconception au sein des entreprises pour une meilleure appropriation

2015 — Contribution à la recherche d'outils de mise en place d'une démarche d'écoconception au sein des entreprises pour une meilleure appropriation

Présentation du document Le document est présenté de sorte à montrer le cheminement de notre contribution à l’application d’une nouvelle démarche par l’utilisation ou adaptation d’outils dits De préconisation de solutions pour permettre la recherche de solutions d'écoconception à même de générer de l’innovation et qui permettront l'appropriation et l'intégration au sein des entreprises. L’approche méthodologique s’articulera, dans une première étape, sur la construction d’un guide méthodologique ou matrice qui prendra en charge les aspects négatifs générés par le produit (multicritère) tout au long de son cycle de vie (global) avec une prise en charge de la dimension sociale à travers les propriétés du produit par rapport à son utilisation et le niveau d’appropriation de l’écoconception au niveau du concepteur ou de l’entreprise. Cette démarche se démarquera de l’analyse environnementale pure pour prendre une dimension plus large dans le cadre de l’éco-innovation du produit. Cette première phase permet la hiérarchisation des impacts environnementaux générés et servira de point de repère pour le concepteur. L’étape suivante consiste à considérer l’évaluation obtenue et à appliquer un outil de gestion de connaissance qui orientera le concepteur à trouver des pistes d’amélioration, notamment si des contradictions dans les solutions envisagées subsistent.
En savoir plus

236 En savoir plus

En quoi l'activité de recherche dans la Démarche d'Investigation Scientifique influe-t-elle sur l'engagement et l'auto-détermination des élèves au cycle 2?

En quoi l'activité de recherche dans la Démarche d'Investigation Scientifique influe-t-elle sur l'engagement et l'auto-détermination des élèves au cycle 2?

En 1887, « la leçon de choses » est créée. Cette méthode d’apprentissage a été inventée en Grande Bretagne et aux Etats-Unis. C’est une leçon faite sur un ou plusieurs objets, ou sur une classe d'objets, naturels ou travaillés, choisis parmi ceux qui servent le plus communément aux usages et aux besoins de l'homme. « La chose » qui fait l’objet de la leçon est mise devant les yeux des élèves. Cependant, cette méthode est vite controversée, car l’élève doit seulement observer et ensuite apprendre une conclusion par cœur. Ainsi, lors de l’arrêté du 23 février 1923, non seulement les horaires des « sciences physiques et naturelles » sont précisés, et surtout, les instructions officielles demandent d’appliquer une méthode expérimentale, d’enseigner par l’action.
En savoir plus

93 En savoir plus

La démarche expérimentale : une occasion de développer l’autonomie des élèves

La démarche expérimentale : une occasion de développer l’autonomie des élèves

18 3. Le détail des séances Dans ce qui suit, les différentes séances mises en place sont détaillées. Il est préconisé, selon l’âge des élèves, de faire des séances de 45 minutes pour qu’elles soient optimales. C’est pourquoi, les séances conçues ont été séparées à chaque fois en deux moments dans la même journée : la moitié le matin, l’autre l’après-midi. Les fiches de préparation présentées ci-après constituent la trame de travail dans les différentes séances : questionnement, recherche, mise en commun, institutionnalisation des connaissances. Elles obéissent à une nécessité de structuration car en temps qu’enseignante, j’ai besoin de savoir si ce que je mets en place correspond bien aux objectifs en matière de compétences. D’un autre côté, ces fiches me servent de repères mais rien n’empêche que la situation de classe varie car la pratique d’investigation des élèves obéit à une autre logique que celle à laquelle j’ai été soumise quand j’ai planifié mon action. En effet, comme énoncées dans la partie I. 2) a), les différentes étapes de la démarche expérimentale ne se suivent pas nécessairement de manière séquentielle comme cela peut l’être indiqué dans la fiche de préparation.
En savoir plus

70 En savoir plus

La mise en place de la gestion différenciée à la commune nouvelle d'Annecy : éléments de réflexion sur la prise en compte de la biodiversité dans la démarche

La mise en place de la gestion différenciée à la commune nouvelle d'Annecy : éléments de réflexion sur la prise en compte de la biodiversité dans la démarche

27 V.2 – Quelles perspectives dans la suite du projet Suite à la présentation de l’analyse des espaces, des objectifs pour l’ensemble de la ville seront définis et des codes de gestion seront créés afin d’adapter les pratiques d’entretien sur les espaces. Cette première étape permet de définir les zones prioritaires pour la biodiversité, de justifier l’intégration de nouvelles pratiques dans des zones comme les bords du lac et du Thiou (rivière traversant le centre historique d’Annecy) qui subissent pourtant une forte pression de fréquentation. Dans un contexte où il a été démontré que la biodiversité ne peut plus se cantonner aux espaces ‘’qu’il reste’’, et qu’elle doit être intégrée de manière plus large avec les activités humaines ; ce plan de gestion est un outil pour proposer de nouvelles formes d’espace de cohabitation entre la biodiversité et les usages.
En savoir plus

57 En savoir plus

Mise en place de la démarche de concertation pour l’élaboration d’un Schéma de Cohérence Territoriale - L’exemple du SCoT de Carcassonne Agglo.

Mise en place de la démarche de concertation pour l’élaboration d’un Schéma de Cohérence Territoriale - L’exemple du SCoT de Carcassonne Agglo.

Un partenariat dans le cadre du projet « Valoriser et préserver les ressources naturelles du territoire » a été mis en place par les directions de la lecture publique, du grand cycle de l’eau, de l’environnement et de la planification de l’urbanisme, de l’habitat et du climat. Cela a permis de mettre en œuvre des ciné-débats. Le film « Demain » a été projeté le 25 mars à la Fabrique des Arts et le 28 mars à la médiathèque d’Alzonne. Un débat a été animé par Jean-Paul Salasse, du Réseau GRAINE (Réseau régional d’éducation à l’environnement). Cette animation est un moyen d’initier un public novice aux enjeux que le SCoT doit prendre en compte autour, notamment, du développement durable et ainsi sensibiliser la population à ces questions. Le visionnage d’un film facilite les échanges grâce à sa forme moins institutionnelle. Les participants ne sont pas intimidés et osent plus s’exprimer. Le support de concertation a donc une influence sur la participation. C’est pourquoi il est important de choisir des modalités appropriées à tous types de public.
En savoir plus

84 En savoir plus

De l'interdisciplinarité des albums de fiction et d'une démarche d'investigation sur le réel : la graine et les étapes de la germination au cycle 2

De l'interdisciplinarité des albums de fiction et d'une démarche d'investigation sur le réel : la graine et les étapes de la germination au cycle 2

Toujours rien? de Christian Voltz narre l'histoire de M. Louis - personnage de fil de fer constitué à partir d'objets de la vie quotidienne - qui sème une graine et attend que celle-ci pousse. Chaque page est structurée selon deux plans : le plan du dessous représentant ce qu'il se passe sous terre, et le plan du dessus représentant ce qu'il se passe sur la terre. Cette structuration des illustrations permet d'associer deux points de vue : celui du lecteur omniscient qui sait ce qu'il se passe sous terre et celui du personnage qui n'a accès qu'aux phénomènes qui se passent au-dessus de la terre. Cet album, qui est généralement utilisé en maternelle, met en place une représentation structurée du protocole de semis et permet d'aborder les étapes de la germination. Toutefois, il fait preuve d'un certain fossé entre la fiction et le réel. Malgré une description très précise de chaque étape du protocole de semis, celui-ci présente diverses invraisemblances telles que la profondeur trop importante du trou creusé pour la graine ou le tassement trop accentué de la terre. Les étapes de la germination et de la croissance de la plante, représentées en quelques pages, posent également des problèmes d'un point de vue scientifique. C'est ainsi que la graine germe sans avoir développé de racine, ou qu'alors que le jeune plant ne dispose d'aucune feuille et n'a développé aucun bourgeon, il est capable de produire une fleur.
En savoir plus

48 En savoir plus

Show all 10000 documents...

Sujets connexes