Haut PDF Rupture et délamination de films minces

Rupture et délamination de films minces

Rupture et délamination de films minces

4.1. Diagramme de configuration étendu 89 Dans le chapitre précédent, nous avons étudié sous quelles conditions les fissures interfaciales et les fissures dans le film coopèrent dans un nouveau mode de rupture. Nous avons vu qu’une taille correspondant au maximum d’énergie élastique relâchée est sélectionnée et permet de décrire les nouvelles limites de stabilité observées dans les films minces. Nos arguments sont par- ticulièrement valables lorsque la fissure dans le film n’est pas possible sans le décollement. Cependant, nous remarquons que même lorsque la propaga- tion de fissures isolées est possible, les motifs décrits précédemment peuvent se propager si l’énergie d’interface est faible (section 4.1). Nous présenterons quels motifs se propagent dans les expériences lorsque l’on augmente l’énergie résiduelle e disponible dans la couche et nous introduirons de nouveaux motifs de fissures observés sous ces conditions (cercles, étoiles et croissants de petites amplitudes). D’une façon générale, la sélection des motifs nécessite de mieux décrire les vitesses de propagation du front de délamination et de la fissure en fonction du chargement (section 4.2). Lorsque la propagation de fissure iso- lée et la collaboration fissure-délamination sont toutes deux énergétiquement possibles, nous chercherons à savoir quel mode de rupture est favorisé (sec- tion 4.3). Nous proposerons des pistes de compréhension de la sélection des rapports d’aspect dans les allées de croissants (section 4.4). Nous décrirons enfin les motifs de fissures obtenus à grand rapport G c /Γ : la délamination
En savoir plus

207 En savoir plus

Rupture et délamination de films minces

Rupture et délamination de films minces

4.1. Diagramme de configuration étendu 89 Dans le chapitre précédent, nous avons étudié sous quelles conditions les fissures interfaciales et les fissures dans le film coopèrent dans un nouveau mode de rupture. Nous avons vu qu’une taille correspondant au maximum d’énergie élastique relâchée est sélectionnée et permet de décrire les nouvelles limites de stabilité observées dans les films minces. Nos arguments sont par- ticulièrement valables lorsque la fissure dans le film n’est pas possible sans le décollement. Cependant, nous remarquons que même lorsque la propaga- tion de fissures isolées est possible, les motifs décrits précédemment peuvent se propager si l’énergie d’interface est faible (section 4.1). Nous présenterons quels motifs se propagent dans les expériences lorsque l’on augmente l’énergie résiduelle e disponible dans la couche et nous introduirons de nouveaux motifs de fissures observés sous ces conditions (cercles, étoiles et croissants de petites amplitudes). D’une façon générale, la sélection des motifs nécessite de mieux décrire les vitesses de propagation du front de délamination et de la fissure en fonction du chargement (section 4.2). Lorsque la propagation de fissure iso- lée et la collaboration fissure-délamination sont toutes deux énergétiquement possibles, nous chercherons à savoir quel mode de rupture est favorisé (sec- tion 4.3). Nous proposerons des pistes de compréhension de la sélection des rapports d’aspect dans les allées de croissants (section 4.4). Nous décrirons enfin les motifs de fissures obtenus à grand rapport G c /Γ : la délamination
En savoir plus

207 En savoir plus

Adhésion, délamination et compaction de plaques minces

Adhésion, délamination et compaction de plaques minces

DOI: 10.1103/PhysRevLett.106.174301 PACS numbers: 46.55.+d, 46.32.+x, 46.70.De, 68.08.p Different types of projections have been developed to map Earth, such as the Mercator projection [ 1 ] widely used for navigation purposes. Cartographers creating these pro- jections face the challenge to transform a sphere into a planar region. However, Gauss proved in his Theorema Egregium that such an operation cannot preserve both areas and angles. Indeed the product of the principal curvatures is constant under local isometry [ 2 ]. In other words, Gauss’s theorem states that it is impossible to flatten a tangerine peel without tearing it. As a consequence, the length scale on a Mercator conformal map (which does preserve the angles) depends on the latitude. Sailors searching for the shortest route to cross the oceans thus follow curved paths on such maps. From a technological point of view, covering a curved substrate with a flexible surface is however a common operation. For instance, placing a contact lens over an eye of a mismatched geome- try induces stresses in lenses [ 3 ] and wrapping a sphere with a flat paper generates wrinkles [ 4 ]. As a practical consequence, bandages dedicated to knuckles or nose are tailored into specific templates in order to provide a good adhesion on round body parts [ 5 ]. Understanding the ad- hesion of vesicles on curved substrates is also crucial for some drug delivery applications [ 6 ]. In the field of micro- technology, special processes for depositing thin films [ 7 ] or components [ 8 ] on curved substrates have been devel- oped especially to account for the geometrical constraints dictated by Gauss’sTheorema Egregium. New theoretical approaches have also been recently developed to account for the specific crystallographic properties of crystals lying on curved substrates [ 9 ]. The contact between a graphene sheet and a corrugated soft substrate finally allows us to estimate the adhesion energy and bending stiffness of the graphene sheet [ 10 ], which leads to novel metrology techniques.
En savoir plus

178 En savoir plus

Etude et caractérisation des films minces lors du procédé de lithographie par nanoimpression

Etude et caractérisation des films minces lors du procédé de lithographie par nanoimpression

Sur la Figure 3.11, on peut voir le résultat du pressage sous vide (2 10 -2 mbar) d’une matrice DVD 3 dans un film de NEB22. Cette matrice qui fait office de moule est réalisée en nickel et son épaisseur est d’environ 500µm. Elle est en principe utilisée pour la fabrication de DVD par injection de polycarbonate. Pour les besoins du pressage, nous l’avons recouverte d’un dépôt de SiOC servant de démoulant. La surface imprimée révèle deux principaux défauts. On peut signaler dans un premier temps la présence de zones non-imprimées 4 qui sont aléatoirement réparties sur le film de résine. Ces zones vierges, de forme et de taille différentes, peuvent être liées à la présence de défauts de planéité sur le plateau supérieur ou encore sur le moule. Dans notre cas ces défauts proviennent essentiellement des spécifications de la matrice qui autorisent un écart d’épaisseur de 5 % maximum, ce qui correspond à une déviation tolérée de 50 µm. En nanoimpression, les épaisseurs de résine considérées sont beaucoup plus faible (< 500 nm) et un tel défaut de planéité du moule est a fortiori préjudiciable. Avec des moules en silicium, la planéité est meilleure (~ 5 µm) et ces défauts se produisent quelquefois lorsque des poussières s’introduisent entre le moule et le film de résine. Elles bloquent alors localement la progression du moule et peuvent, si les pressions exercées sont importantes, conduire à sa rupture. Le second défaut correspond à l’impression dans le film de résine des sillons 5 (~ 1 mm de large) présents sur le plateau supérieur de la presse. La déformation initialement localisée sur la face arrière du moule se propage dans l’épaisseur de la plaquette de silicium et apparaît sur l’autre face, côté résine. Cette observation prouve qu’une contrainte suffisante peut provoquer une déformation importante de la plaque de silicium [5,6].
En savoir plus

150 En savoir plus

Effet de la pression sur le phénomène de cloquage des films minces

Effet de la pression sur le phénomène de cloquage des films minces

Dans cette thèse, nous nous sommes attachés à caractériser, tant du point de vue expé- rimental que du point de vue théorique, l’effet de la pression sur la morphologie des cloques obtenues sur la surface de films contraints sur substrats. Dans le premier chapitre, le problème de la détermination du niveau de pression dans les cavités apparaissant sous des cloques observées à la surface de films de nickel sur substrat de polycarbonate a été abordé. A cette fin, des rides rectilignes et fermées ont été sélectionnées et découpées par faisceaux d’ions localisés. La mesure par microscopie à force atomique de la déflexion maximale des cloques avant et après découpe a alors mis en évidence une augmentation significative de cette déflexion, augmentation de l’ordre de quelques dizaines de nanomètres. Cette relaxation de forme a été ensuite analysée dans le cadre de la théorie de Föppl-von Karman des plaques minces. La détermination des formes d’équilibre des films sous l’action d’une pression et d’une contrainte résiduelle, puis la comparaison de ces formes avec les profils expérimentaux a permis de justifier la présence de vide sous les cloques. Il a aussi été montré que sous l’action d’une importante différence de pression entre la surface supérieure et la surface inférieure du film, seulement un faible pourcentage de la zone délaminée du film était flambée, le reste de cette zone non-adhérente étant reposée sur son substrat. L’effet combiné de la pression interne et du caractère "rigide" du substrat a été interprété comme un effet limitant la délamination des cloques.
En savoir plus

139 En savoir plus

Sur la rupture des couches minces : une approche variationnelle

Sur la rupture des couches minces : une approche variationnelle

We now turn the attention to the numerical experimentation of evolving crack patterns that follow the evolution law stated in Problem 3.9 to explore to what extent it can capture the rather wide range of observed phenomenology. We propose to investigate the regimes of sequential periodic cracking in one and two dimensions under uniform equi-biaxial loads; highlight hierarchical domain subdivision; as well as crack-to-crack interactions and their interplay with debonding. Crack patterns commonly observed include isolated star-shaped cracks, independent channeling cracks, partially connected network of intersecting cracks and fully connected polygonal patterns. Classically, a non-dimensional “cracking number”, depending on the thickness of the film, the stiffness mismatch of the multilayer and on the toughnesses of the layers, is related to the observed crack pattern as proposed in [ EDH88 ], see also [ HS91 ]. A typical scenario of multiple cracking of a thin film on rigid substrate is shown in Figures 4.1. The upper row of images (4.1(a))) refers to a layer of drying cornstarch [ LN00 ], the lower row (4.1(b))) to consolidating colloidal particles by dessiccation on a rigid substrate [ LP11 ]. In both cases, the images are related to different thicknesses of the film layer, increasing from left to right. In thicker films (right), the initial stages of cracking are dominated by isolated running cracks starting from the boundaries. They can be identified in Figure 4.1(a) since are those associated to wider aperture of the crack lips. Successive cracks (e.g. the two horizontal cracks approximately in the middle of the domain in Figure 4.1(a)) intersect at right angles. Further cracking produces a finer segmentation and although the size of all cells is of the same order of magnitude, they do not show a preferred shape. In a thinner film (center), a clear distinction between two cracking regimes, the first with isolated cracks and a second characterized by successive segmentation, is not evident. In the thinnest specimens in Figure 4.1(a)(left), a single characteristic length scale related to the size of the cells is manifest. A similar trend appears in Figure 4.1(b)(b). A closer inspection shows that 2π/3-junctions between cracks are more prominent than right intersections and that nucleation of cracks is more likely to appear in the interior than at the boundaries. In Figure 4.1(b)(a), triangular star-shaped nucleating cracks are present in the bulk of the body. These features are robust and reported in many experimental works, see [ GK94 ], [ LP11 ], [ TA06 ].
En savoir plus

182 En savoir plus

Analyse graphique de mesures d'électrogravimétrie en régime dynamique pour des films minces électroactifs

Analyse graphique de mesures d'électrogravimétrie en régime dynamique pour des films minces électroactifs

Comme la figure 3 le montre, cette fonction théorique présente également trois points caractéristiques : quand la fréquence tendant à l’infini 1st, à zéro 2nd et quand la partie imaginai[r]

6 En savoir plus

Films minces épitaxiés de chrome pour l'électronique de spin : propriétés de volume et d'interface

Films minces épitaxiés de chrome pour l'électronique de spin : propriétés de volume et d'interface

par rapport à l’énergie magnétoélastique. Pour les couches de 30 nm du superréseau (de la sous-partie 16.1.2), nous verrons que l’effet de l’anisotropie magnétique peut être important. En fait, la distorsion tétragonale relevée pour nos couches minces est mesurée à tempé- rature ambiante. Or la contrainte en contraction dans le plan due au substrat s’exerce non seulement pendant le refroidissement de la couche après le recuit à haute température, mais aussi pendant le refroidissement de la température ambiante à la première température de mesure, 20 K. Ainsi, comme nous l’avons vu dans la partie 11.1.2, pendant ce refroidissement, le réseau se contracte dans le plan, ce qui a pour conséquence de diminuer sa distorsion té- tragonale (en valeur absolue) sur cet échantillon, et donc de le rapprocher structuralement de l’échantillon recuit à 650˚C. Vue l’évolution thermique de la distorsion tétragonale rapportée pour la couche de référence (Figure 8.5, page 67), il est possible que celle de cet échantillon s’inverse à 20 K par rapport à sa valeur à température ambiante. Cela explique pourquoi des domaines de vecteurs de propagation orientés hors plan sont favorisés à basse température et possèdent une température de Néel plus faible (car ils sont déstabilisés par la déformation structurale à haute température). L’intensité légèrement plus faible des pics magnétiques de la phase se propageant dans le plan à très basse température pourrait provenir d’une plus faible taille de ces domaines, lorsqu’ils sont défavorisés par la déformation locale.
En savoir plus

256 En savoir plus

Développement de techniques de fabrication et caractérisation d’alliages de palladium en films minces pour la purification de l’hydrogène.

Développement de techniques de fabrication et caractérisation d’alliages de palladium en films minces pour la purification de l’hydrogène.

Figure 21 : (A) Patron de diffraction en configuration Bragg-Brentano d’un échantillon de Pd 55 Cu 45 . (B) figure de pôle d’un échantillon de Pd 55 Cu 45 effectué avec 2θ = 41,4°. La présence de seulement deux pics ((111) et (222)) du film pourrait s’expliquer par une croissance préférentielle dans la direction [111] normale à la surface du substrat. Pour vérifier cette hypothèse, une figure de pôle a été enregistrée pour ce pic et est présentée dans la Figure 21B. La forte intensité concentrée au centre de la figure illustre la présence d’un pic [111] normal au plan tel qu’observé dans le diffractogramme, tandis que l’anneau intense situé à environ 70° d’incidence évoque la présence des pics [-111] [1-11] et [11-1], formant un angle de 70° avec le pic [111] dans une maille cubique. Le fait que l’intensité de cet anneau soit distribuée aléatoirement dans le plan du film indique que les cristallites sont préférentiellement orientées [111] hors du plan, mais aléatoirement orientées dans le plan. Il n’est pas étonnant de voir apparaitre de la texturation dans les films formés. En effet, comme expliqué plus haut, la haute énergie utilisée permet une densification des films et favorise en règle générale la disposition des cristallites dans une géométrie ou la direction de plus haute densité se trouve parallèle à la direction de croissance. C'est pourquoi dans des cristaux FCC, la direction [111] est orientée préférentiellement hors du plan du substrat.
En savoir plus

165 En savoir plus

Contribution à l'étude des films minces SiOxNy nanostructurés destinés à des empilements antireflets

Contribution à l'étude des films minces SiOxNy nanostructurés destinés à des empilements antireflets

Le but de mon travail de recherche a été d’une part, de contrôler le procédé d’élaboration des couches minces de nitrure et d'oxyde de silicium par pulvérisation cathodique réactive à [r]

176 En savoir plus

Synthèse de cristaux photoniques modulables à partir de films minces d’hydrogel stimulables

Synthèse de cristaux photoniques modulables à partir de films minces d’hydrogel stimulables

95 Chapitre V Cristaux photoniques stimulables 2D Dans les chapitres précédents nous avons montré que les films de pNIPAM synthétisés par chimie CLAG peuvent être utilisés pour réaliser des miroirs de Bragg thermo- stimulables à grande amplitude de décalage spectral. Dans ce chapitre, nous cherchons à démontrer que le pNIPAM synthétisé par chimie CLAG est également un très bon candidat pour la conception de réseaux stimulables. Dans un premier temps, nous développons notre stratégie à partir d’un démonstrateur structuré au niveau macroscopique. Nous montrons ainsi qu’il est possible de contrôler spatialement le dépôt de polymère ainsi que son taux de réticulation. En effet, le contrôle local de l’épaisseur déposée et de l’amplitude de gonflement sont deux paramètres clés dans la réalisation de cristaux photoniques bidimensionnels. Puis, nous développons la réalisation et l’utilisation de masques de photolithographie, méthode utilisée pour réaliser les microstructures. Nous étudions le gonflement de motifs microscopiques d’hydrogel de pNIPAM à grande amplitude de déformation. En effet, le déconfinement d’un motif d’hydrogel par rapport à un film fin de grande surface ne rend plus négligeable les effets de bord. Nous étudions donc l’influence de cet effet de déconfinement sur l’hydrogel dans ses différents états et ses avantages pour les réseaux. Enfin, nous analyserons les propriétés optiques modulables obtenues avec de tels dispositifs et les perspectives ouvertes par cette voie de synthèse.
En savoir plus

179 En savoir plus

Cage de résonance à base de films minces transparents et conducteurs de nanotubes de carbone

Cage de résonance à base de films minces transparents et conducteurs de nanotubes de carbone

Les résultats en spectroscopie de plasmon de surface d'or montent que la structure qui consiste à déposer la couche diélectrique entre deux films minces de NTCMP ne permet pas d'abou[r]

132 En savoir plus

Films minces de dioxyde de titane déposés sur titane par mocvd : microstructure et biocomptabilité

Films minces de dioxyde de titane déposés sur titane par mocvd : microstructure et biocomptabilité

Le problème le plus souvent abordé dans l'étude des biomatériaux est celui de la réponse de l’organisme aux implants. Cette réponse n’est pas toujours favorable à cause des nombreux problèmes qui peuvent apparaître après l’implantation d'un matériau. Les métaux et les alliages métalliques implantables, recouverts de leur couche d’oxyde naturel épaisse de quelques nanomètres, sont connus pour être bio-inertes. Si l'on prend le cas du titane, il n'est pas facile de développer des liaisons chimiques avec le tissu environnant après implantation : la surface du titane manifeste peu de bioactivité in vivo. Pour éliminer cet inconvénient, la bio-ingénierie se propose de modifier la surface des implants, puisque c'est sur sa surface que se produisent les interactions entre un solide et son environnement et les réactions qui en résultent. Une des solutions les plus remarquables proposées pour répondre aux applications recherchées du couple revêtement - substrat est la fabrication de films minces dont les propriétés peuvent être très différentes de celles du substrat. Dans le cas de biomatériaux, cette couche mince doit à la fois résister mécaniquement, protéger le substrat contre la corrosion par les liquides physiologiques et être compatible avec les tissus biologiques, voire favoriser leur croissance suivant la fonction recherchée.
En savoir plus

182 En savoir plus

Propriétés magnéto-optiques des films minces de Fe déposés sur Ir(001)

Propriétés magnéto-optiques des films minces de Fe déposés sur Ir(001)

Pour mettre en évidence cette structure, nous avons effectué une optimisation de l’énergie totale du système en fonction de la distance entre le deuxième et le troisième plan de Fer. L[r]

78 En savoir plus

Effets des additifs organiques sur les propriétés de films minces granulaires de Co-Cu

Effets des additifs organiques sur les propriétés de films minces granulaires de Co-Cu

115 contenant la thiourée, la surface de l’échantillon apparait comme inhomogène présentant des grains distribués aléatoirement sur la surface. Afin de quantifier cette étude morphologique, les valeurs de la rugosité de surface connue par l’abréviation anglaise "Root Mean Square" (RMS), sont rassemblées dans le tableau V.1. Ces valeurs indiquent clairement une rugosité plus faible pour les échantillons obtenus en présence des additifs par rapport à celle des échantillons obtenus dans un bain sans additif (ceci quelque soit la nature de l’additif). Cette évolution a été déjà constatée dan la littérature lors de l’étude de l’influence des additifs sur la morphologie des films minces [1, 7]. En effet, pour le film élaboré sans le bain A, la valeur de RMS est de l’ordre de 147.13 nm. Cette RMS est passée à 11.44 nm pour le bain B (citrate), et à 69.29 nm pour le bain C, réduisant ainsi la rugosité d’un facteur de 12 et de 2 dans les deux derniers bains, respectivement. Cette différence de rugosité est due à la nature de l’additif qui, par son mode de complexation, des ions Cu 2+ et Co 2+ influence énormément la croissance du cristal.
En savoir plus

148 En savoir plus

Étude des phases dans des films minces d'oxyde de structure pérovskite en microscopie électronique en transmission

Étude des phases dans des films minces d'oxyde de structure pérovskite en microscopie électronique en transmission

sein de l’unité mixte de physique CNRS/Thales (UMR137) par ablation laser (Pulsed Laser Deposition - PLD). L’ablation laser consiste en la pulvérisation d’une ou plusieurs cibles irradiées par un faisceau laser focalisé ; la matière arrachée à la cible se dépose alors sur un substrat placé en face. Elle a été utilisée dès 1965 par H. M. Smith et A. F. Turner pour la préparation de semi-conducteurs et des couches minces diélectriques [ 1 ]. Deux atouts majeurs de cette technique de croissance sont sa vitesse de dépôts élevées (0,1 nm/impulsion, fréquence (varie entre 1 à 10 Hz)) et la possibilité de trans- férer très fidèlement la stoechiométrie de la cible ablatée [ 2 , 3 ]. Plus récemment cette technique s’est donc révélée comme étant l’une des plus prometteuses pour la forma- tion d’hétérostructures à base d’oxydes complexes ( YBa 2 Cu 3 O 7−δ supraconducteur à
En savoir plus

106 En savoir plus

Etude de l'auto-organisation de films minces de copolymères diblocs en vue d'applications pour la microélectronique

Etude de l'auto-organisation de films minces de copolymères diblocs en vue d'applications pour la microélectronique

Nous venons de voir qu’il est possible de réaliser des capacités MOS à partir de nanocristaux métalliques organisés à l’aide de masques de copolymère à blocs. Ces capacités présentent un effet mémoire manifeste qui pourrait être accru dans le futur par optimisation des différentes couches du dispositif capacitif. A titre d’exemple, une amélioration immédiate devrait être obtenue par diminution de l’épaisseur d’oxyde tunnel. En effet, l’oxyde de 10 nm d’épaisseur utilisé permet de limiter fortement la fuite des charges incorporées dans les plots de Pt mais ralenti l’écriture de la capacité par rapport à des dispositifs présentant un oxyde tunnel moins important. De plus, les films de PS-b-PMMA que nous avons étudié permettent de créer un réseau organisé de plots de 20 nm de diamètre avec une densité de 6,4 10 10 plots/cm 2 . Cette densité est actuellement insuffisante pour atteindre les nœuds technologiques de 45 et de 30 nm, pour lesquels des grilles flottantes granulaires sont pressenties. Pour une cellule mémoire de 30 x 30 nm, l’objectif pourrait être de mettre dans chaque cellule le même nombre de particules, n ≥ 4. Ceci conduit à une densité de 5. 10 11 plots/cm 2 qui pourrait être atteinte en choisissant des chaînes PS-b-PMMA avec un degré de polymérisation, N, de 185. Or de telles chaînes, donnant lieu à des diamètres de cylindres de 8,5 nm espacés de centre à centre de 15,7 nm selon un calcul SST (avec f = 0,29 et T = 170°C), possèdent un paramètre
En savoir plus

168 En savoir plus

en
                                                                    fr

en fr Highly oriented conducting polythiophene films for thermoelectric applications Films minces de polythiophènes orientés et conducteurs pour applications en thermoélectricité

polymer orientation. The applied temperature helps to melt the alkyl side chains which imparts some plasticity to the film that can be easily aligned. Figure 1.14. A) UV-Vis polarized optical absorbance spectra of an oriented P3HT thin film (17.2 kDa). Parallel and perpendicular absorbance are shown in the figure. B) & D) High-resolution TEM image and electron diffraction pattern of as-rubbed P3HT thin films (17.2 kDa). C) Evolution of the dichroic ratio for rubbed P3HT films of different molecular weights. E) Schematic illustration of edge on to face-on transformation during rubbing. All films were aligned at room temperature. Reproduced from (49)
En savoir plus

263 En savoir plus

Nanostructures de surface obtenues par dépôt de films minces à base d'assemblage supramoléculaire de copolymères blocs

Nanostructures de surface obtenues par dépôt de films minces à base d'assemblage supramoléculaire de copolymères blocs

Afin de vérifier l'influence de la vitesse de retrait (lors du «dip-coating») et du taux de molécules en solution sur les films, des expériences infrarouge ont également été [r]

114 En savoir plus

Synthèse, structure électronique et comportement sous irradiation aux ions de films minces de phases MAX

Synthèse, structure électronique et comportement sous irradiation aux ions de films minces de phases MAX

Malgré cet intérêt potentiel, il existe peu de travaux portant sur le comportement sous irradiation de ces matériaux. De plus ils sont exclusivement dédiés aux compositions Ti 3 AC 2 (A = Si, Si 1−x Al x , Al) [11–17]. Ces études préliminaires montrent que ces matériaux possèdent une grande tolérance à l’endommagement induit par l’irradiation, les matériaux conservant une structure essentiellement cristalline. Toutefois, si ces travaux mettent clairement en évidence un endommagement structural, ils ne permettent pas d’en expliquer la nature (localisation dans la structure, sélectivité chimique. . .). Ceci est d’autant plus difficile que les matériaux utilisés sont des composés massifs polycristallins dont les joints de grains et les impuretés peuvent affecter le comportement sous irradiation. En ce sens, il apparaît nécessaire d’étudier des matériaux modèles. Des études menées sur des monocristaux de phases MAX permettraient sans doute d’étudier plus facilement la localisation et la nature des défauts créés. Malheureusement, il n’existe actuellement qu’une quantité très limitée de tels échantillons [18, 19]. Aussi des films minces épitaxiés, dont la synthèse est mieux maîtrisée, ont-ils été utilisés dans la présente étude. Bien que les compositions chimiques peuvent être fort différentes, la plupart des phases MAX ont en commun un grand nombre de propriétés, en particulier du point de vue méca- nique. Il apparaît donc intéressant de comprendre l’influence de la composition chimique sur leur comportement sous irradiation, et de déterminer si une tendance générale peut être établie.
En savoir plus

334 En savoir plus

Show all 2134 documents...